• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Feux de forêt : les pompiers appellent à la vigilance dans le Languedoc et le Roussillon

Le feu de forêt parti de Fabrègues, dans le massif de la Gardiole, a brûlé une centaine d'hectares de végétation. / © Luc Calmels / France 3 LR
Le feu de forêt parti de Fabrègues, dans le massif de la Gardiole, a brûlé une centaine d'hectares de végétation. / © Luc Calmels / France 3 LR

Après la résurgence des feux de forêt dans le Gard, l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales depuis la fin du mois de juin, les pompiers appellent à la vigilance et à plus de responsabilités. Près de 400 hectares sont déjà partis en fumée dans l'Hérault, soit plus que durant toute l'année 2018.

Par ED

Depuis la fin du mois de juin, le nombre de feux de forêt en ex Languedoc-Roussillon ne cesse d'augmenter. Ce jeudi 18 juillet, 50 hectares ont encore brûlé dans le massif de la Gardiole, entre Montpellier et Sète.

Une cinquantaine de départs de feu ont été constatés depuis le début de la semaine dans l'Hérault. En tout, depuis le 19 juin, près de 400 hectares sont partis en fumée dans le département, soit plus que durant toute l'année 2018

La Région étant fortement touchée par la sécheresse cette année, les pompiers appellent à la vigilance et à la responsabilité. Les soldats du feu rappellent que 15 000 hectares de forêt brûlent chaque année en France.
 

Les gens doivent prendre conscience qu’en ce moment dans la forêt c’est dangereux. Il ne pas amener du feu, faire attention lors de n’importe quelle activité... et comprendre que le pot d’échappement d’une voiture peu mettre le feu, et surtout les cigarettes. Tous les départs de feu que l’on a dans les fossés ce sont les cigarettes.
- Eric Florès, général - chef du corps des pompiers de l'Hérault

 

200 hectares brûlés près de Galargues et Beaulieu dans l'Hérault, ou encore 300 à Fabrezan dans l'Aude s'ajoutent à la longue liste des secteurs touchés par les incendies. À Millas, dans les Pyrénées-Orientales, un feu de forêt a fait une victime, et à Argelès-sur-Mer, plusieurs milliers de touristes ont du être évacués des campings
 

 

Un incendie sur deux lié à une imprudence

 

Les pouvoirs publics appellent également à prendre connaissance des bonnes conduites. "4 000 feux en moyenne incendient 11 000 hectares de forêt par an en France métropolitaine", rappelle un communiqué de la préfecture de l'Hérault. "Plus de 50 % de ces départs de feux pourraient être évités en appliquant les bons gestes au quotidien".

L’activité humaine est en effet la cause du déclenchement de 90% des incendies, que ce soit le fait d'une activité économique (chantiers de BTP, activités agricoles...) ou bien d’une activité du quotidien (mégots de cigarettes, barbecues ou feux de camps...). La moitié est due à des imprudences et des comportements dangereux, aussi bien du fait de touristes que de riverains.

La cigarette est notamment pointée du doigt par un spot de prévention de l'Entente pour la forêt Méditerranéenne, mis en ligne au début de la saison sur Youtube. Selon cette campagne, on retrouve 10 mégots tous les 10 kilomètres de route. "C'est un véritable fléau", prévient l'instigateur de la campagne. "On vend des voitures sans cendrier et les ens continuent de fumer !"
 


Prison ferme pour feux de forêt


Que ces départs d'incendies soient volontaires ou non, les responsables risquent une peine de prison ferme ou avec sursis, mais aussi de très lourdes amendes.

Les pompiers déposent plainte pour tous les départs de feux systématiquement. En fonction de leur nature, à savoir si le feu est d’origine intentionnelle ou non, la justice va trancher et sanctionner la personne. Il ou elle peut avoir de la prison avec sursis et surtout les frais de secours à rembourser. Sur une opération comme celle de Fabrègues, on est sur plusieurs centaines de milliers d’euros en termes de moyens mobilisés.
- Jérome Bonnafoux, chef de l'état-major stratégique du SDIS
 

Ce jeudi, au tribunal de Béziers, un sexagénaire pyromane à été condamné à 30 mois de prison, dont 20 mois ferme, et au remboursement de frais d'intervention pour un montant de 26 000 euros.
 

La préfecture rappelle la procédure à suivre si vous êtes témoin d'un feu de forêt : 
  • Alerter les secours en composant le 18 ou le 112.
  • Essayer de localiser le feu.
  • Essayer d’éteindre le feu avec de la terre, du sable ou de l’eau sans se mettre en danger.
  • Signaler tout comportement suspect aux forces de gendarmerie et de police.

Les précautions à prendre pour éviter les feux de forêt

  • N'allumez ni feu, ni barbecue.
  • Ne pas fumer ni jeter de mégots en zone boisée, ou par la fenêtre de la voiture.
  • Prendre garde à l’endroit où est stationnée la voiture : le pot d’échappement à haute température peut enflammer l’herbe sèche.
  • Evitez de pénétrer dans les massifs forestiers, en véhicule ou à pied. Respectez les chemins balisés et les interdictions d’accès aux zones boisées.
  • Veillez à camper dans un lieu autorisé, sécurisé et protégé.
  • Évitez tous travaux créant un risque d'inflammation (disqueuse, soudure...) qui pourrait se propager aux végétaux. 
  • Ne stockez pas vos combustibles (bois, fuel, butane) contre votre maison.
     

A lire aussi

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus