Pikes Peak: l'Alèsien Romain Dumas bat le record de Sébastien Loeb

L'Alèsien Romain Dumas a battu dimanche le record de son compatriote Sébastien Loeb en bouclant la mythique course de côte de Pikes Peak (Colorado) en 7 min 57 sec 148/1000 au volant d'un prototype Volkswagen 100% électrique.

L'Alèsien Romain Dumas a battu dimanche le record de son compatriote Sébastien Loeb en bouclant la mythique course de côte de Pikes Peak (Colorado) en 7 min 57 sec 148/1000 au volant d'un prototype Volkswagen 100% électrique.
L'Alèsien Romain Dumas a battu dimanche le record de son compatriote Sébastien Loeb en bouclant la mythique course de côte de Pikes Peak (Colorado) en 7 min 57 sec 148/1000 au volant d'un prototype Volkswagen 100% électrique. © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Le nonuple champion du monde des rallyes avait signé le précédent record de 8 min 13 sec 878/1000 en 2013, soit 16 sec de plus que le chrono de Dumas. Le précédent record pour un véhicule électrique était de 8 min 57 sec 118/1000 pour l'Américain Rhys Millen en 2016.

Record pulvérisé


Sur le tracé de 19,96 km aux 156 virages, le désormais quadruple vainqueur del'épreuve, après ses succès de 2014, 2016 et 2017, a donc pulvérisé le record absolu
au volant d'une voiture toute neuve de moins de 1100 kg. "C'est terrifiant! Nous avons vraiment accompli une performance qui va au-delà de tout ce que nous pouvions espérer," a confié Romain Dumas.


C'est terrifiant! Nous avons vraiment accompli une performance qui va au-delà de tout ce que nous pouvions espérer


"Mais depuis les premiers essais, nous savions qu'il était possible de battre ce record. Pour cela, il fallait juste que tout fonctionne parfaitement: la voiture et le pilote. Mais je n'arrive toujours pas à croire que nous avons réalisé un tel chrono. Cette voiture est vraiment la plus impressionnante que j'aie pilotée jusqu'à présent en compétition. La transmission d'une voiture électrique est vraiment différente et j'ai beaucoup appris en menant à bien ce projet avec Volkswagen."

Une performance qui tombe à pic pour le constructeur allemand, empêtré dans le scandale des moteurs diesels truqués et qui a réorienté vers l'électrique sa stratégie de marque.  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport automobile économie