Le chantier LGV se poursuit dans la plaine de Vidourle, dans le Gard

illustration / © maxppp
illustration / © maxppp

Suite aux aménagements de la nouvelle Ligne à Grande Vitesse, la dernière phase de reconstruction de digues définitives va débuter mardi 4 juillet 2017 dans la plaine du Vidourle, dans le Gard.  Les travaux doivent durer trois mois pour un coût estimé à plus d'un million d'euros. 

Par C.C

A la rentrée prochaine les digues provisoires de la plaine du Virdoule, dans le Gard, auront disparu au profit d'une toute nouvelle digue définitive de 500 mètres de long.

"Originellement, il y avait une digue sous le pont.", rappelle Serge Rouvière, maître d’ouvrage du chantier. "Elle a été déconstruire pendant la première phase du chantier. On va reconstruire une nouvelle digue qui protègera la zone urbanisée derrière."

Pour la construire, 40 000 mètres cube de déblais seront déplacés et 9000 mètres carrés de protection de berges seront installés avant le 31 août prochain. 

Fin des travaux le 30 septembre 


"Au mois de septembre, nous ne sommes pas à l'abri de crus du fleuve. L'idée c'est de reconstruirela digue avant et qu'elle puisse résister à de fortes pluies."

Les travaux devraient être terminés le 30 septembre prochain pour permettre d'executer les premiers essais de la nouvelle Ligne à Grande Vitesse.


 

Sur le même sujet

Bouzigues : ostréiculteurs en colère

Près de chez vous

Les + Lus