• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Incendies dans le Gard : 60 départs de feu, 620 hectares brûlés, un pyromane arrêté

Les 30 départs de feu simultanés dans le Gard, en juillet, ont été intensifiés par la canicule et les vents forts qui ont sévi sur le département / © France 3 LR
Les 30 départs de feu simultanés dans le Gard, en juillet, ont été intensifiés par la canicule et les vents forts qui ont sévi sur le département / © France 3 LR

Le département du Gard a connu vendredi 60 départs de feux dont 31 en simultané. 620 hectares ont brûlé, 11 maisons ainsi que des hangars et des mobil-home. 710 sapeurs-pompiers ont été mobilisés. 12 personnes ont été légèrement blessées. À Quissac, plus au Nord, un incendiaire a été arrêté. 

Par Valérie Luxey et Emma Derome

Depuis 8 heures du matin vendredi, les sapeurs-pompiers du Gard ont été confrontés à 60 départs de feux. Des incendies directement liés à l'épisode de canicule extrême qui a conduit au placement du département en vigilance rouge.
 
 

Habitations brûlées


Une trentaine feux se sont déclarés en simultané, principalement dans le sud du Gard, dans des communes soumises à des températures extrêmes autour des 45°C. En tout, 620 hectares sont partis en fumée à Garons/Saint-Gilles (250 hectares), Montfrin (70 hectares), Vauvert (50 hectares), Meynes (50 hectares), Beaucaire (45 hectares), Bouillargues (25 hectares) et Saint-Gilles (10 hectares).
 
Des maisons et des voitures ont brûlé dans le hameau de Saint-Gilles / © Joane Mériot / FTV LR
Des maisons et des voitures ont brûlé dans le hameau de Saint-Gilles / © Joane Mériot / FTV LR


Les feux, majoritairement éteints, ont mobilisé jusqu'à 710 sapeurs-pompiers venus du Gard mais aussi des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse, de Lozère et de l'Hérault dans des conditions extrêmement difficiles. 180 véhicules de secours et des moyens aériens (6 Canadairs, un Dash et un Tracker de la Sécurité Civile) ont été nécessaire pour venir à bout des flammes.

 

11 sapeurs-pompiers ont été blessés, souffrant de "coups de chaud". Les feux ont atteint les habitations en fin de journée, vendredi, brûlant 11 maisons, 4 hangars, 4 mobil-home, des véhicules et tuant 4 chevaux. Un homme de 69 ans a été légèrement brûlé au niveau du bras et a été pris en charge.

Le SDIS du Gard précise pourtant que le travail des 300 pompiers encore sur place n'est pas terminé ce samedi : 

Le travail des soldats du feu n’est pas fini pour autant. Il va consister au noyage complet de ces différents feux, une surveillance active, et une analyse du risque permanente car les conditions météorologiques restent défavorables.

 Un nouveau feu est parti ce samedi midi sur la comme de Bellegarde, où 4 engins sont mobilisés. 
 
Le feu est maitrisé par les pompiers, qui restent vigilants / © FTV LR
Le feu est maitrisé par les pompiers, qui restent vigilants / © FTV LR


Dans l’agglomération de la commune de Saint-Gilles, 250 habitations ont dû être évacuées au milieu d’une épaisse fumée et dans la panique.

 

Le hameau de Saint-Gilles en cendre / © Joane Mériot / FTV LR
Le hameau de Saint-Gilles en cendre / © Joane Mériot / FTV LR


Interrogés par France 2, des habitants de Vauvert qui ont également été évacués racontent la peur qu'ils ont eu en voyant les flammes.

Il fallait voir les flammes ! Mais bon je pensais à mes enfants, je pensais à ma maison, je pensais à mon chat, mon chien, mes poules ! Mon tracteur a du partir en fumée, car on a vu une fumée noire...

Avec la canicule, une simple étincelle peut faire d'importants dégâts. 

C'est parti derrière chez moi, au niveau de la voie ferrée. J'étais en train de m'occuper de mes chevaux, et d'un seul coup, le train est passé, et ça a démarré. Les bords de la voie ne sont pas entretenus...


Un pyromane arrêté à Quissac

 

La majorité des feux ont été déclenchés de manière accidentelle, rappellent les pompiers. Mais un peu plus au Nord de Nîmes, au même moment, un homme a été interpellé en flagrant délit alors qu'il allumait plusieurs feux sur la commune de Quissac, a indiqué la préfecture du Gard.

Le pyromane a admis les faits en garde à vue. L'homme d'une vingtaine d'année serait un récidiviste déjà hospitalisé à la clinique du Cros, à Quissac. Il serait sorti de l'hôpital pour allumer ces feux et aurait été interpellé non loin de l'hôpital.

Sa garde à vue à été jugée incompatible avec son état et il a été de nouveau placé en hôpital psychiatrique. Une enquête a été ouverte au parquet d'Alès. 

 

Coupure de l'A54 


L'A54 a été coupée dans les deux sens à partir de 16 heures, entre Nîmes et Arles, car le feu a enjambé l'autoroute, ce qui a provoqué un bouchon important. Des routes départementales ont aussi été touchées, comme la RD6113, fermée dans les 2 sens entre Bouillargues et Bellegarde. L'A7 entre Orange et Avignon a également été coupée.
 

 Le Gard devrait connaître un épisode de chaleur important ce samedi de nouveau, avec jusqu'à 41°C dans les plaines. L'ensemble du département devrait tout de même 3°C à 6°C par rapport à vendredi, passant de nouveau en vigilance orange, avec des températures généralement comprises entre 36°C et 40°C. Un épisode de pollution importante à l'ozone est néanmoins prévu ce samedi.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus