Affaire de l’adolescente séquestrée : elle avait porté plainte contre sa famille pour maltraitance

© FRED TANNEAU / AFP
© FRED TANNEAU / AFP

L’adolescente enlevée et torturée par sa propre famille à Nîmes la semaine dernière avait porté plainte pour maltraitance contre sa famille. Elle était sous protection judiciaire lors de son enlèvement.

Par Joane Mériot

Le procureur de Nîmes l'a annoncé ce matin, la jeune fille âgée de 17 ans avait porté plainte au moment des vacances de la Toussaint contre sa famille pour maltraitance.
Suite à cette plainte, elle avait été placée sous protection judiciaire et était tenue dans un endroit secret pendant la période de vacance scolaire. 

L’adolescente âgée de 17 ans a été enlevée lundi 6 novembre le jour de la rentrée devant son lycée, le lycée Philippe Lamour, à Nîmes sous les yeux de son éducateur.

Elle a été retrouvée jeudi, dans un appartement de Saint-Geniès-de-Malgoirès par les policiers. L’appartement appartenait aux parents.

Le point sur l'enquête avec Eric Félix et Eric Mangani avec Jean-Pierre Sola, Directeur départemental de la sécurité publique et Eric Maurel, Procureur de la République de Nîmes
Nîmes : l'adolescente séquestrée avait porté plainte pour maltraitance
L’adolescente enlevée et torturée par sa propre famille à Nîmes le 6 novembre 2017 avait porté plainte pour maltraitance contre sa famille. Elle était sous protection judiciaire lors de son enlèvement.  - France 3 LR - Eric Félix et Eric Mangani


Séquestrée et torturée pendant plusieurs jours


L'adolescente, a été enlevée, séquestrée et torturée pendant plusieurs jours par son père et ses deux frères. Elle n'a pas pu aller aux toilettes ni manger. Elle a été retrouvée avec le nez fracturé.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les membres de sa famille lui reprochaient d’avoir une relation amoureuse.

Des moyens techniques de très hauts niveaux utilisés 


Des moyens techniques de très hauts niveaux ont été utilisés pour localiser les parents et la jeune-fille. Mercredi, le père est interpellé et placé en garde à vue mais il ne dit pas où se trouve sa fille.

Le lendemain, jeudi 9 novembre, les forces de l’ordre parviennent à localiser le lieu où est retenue l’adolescente. Un des deux frères est interpellé dans l’appartement où était séquestrée la jeune fille tandis que le second est arrêté alors qu’il revenait sur le lieu de détention.


Son père et ses deux frères mis en examen

Le père de la jeune fille, écroué, a été mis en examen pour violences et participation à un enlèvement en bande organisée. Les deux frères ont été mis en examen pour enlèvement en bande organisée et actes de torture et de barbarie.

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier : le Camion du coeur, plus qu'un repas, un réconfort

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne