Deux arènes clandestines de combats de coqs démantelées par les gendarmes du Gard à Meynes

Publié le
Écrit par Valérie Luxey .

Appelés pour une suspicion de mauvais traitement sur des chiens à Meynes, les gendarmes du Gard sont en fait tombés sur deux arènes clandestines de coqs de combat. Une quinzaine de gallinacés ont été saisis.

A Meynes (Gard), les gendarmes suspectaient des mauvais traitements sur des chiens. Arrivés sur les lieux pour un contrôle conjoint avec la SPA (Société Protectrice des Animaux), ils sont en fait tombés sur un lieu clandestin de combats de coqs.

Deux gallodromes et une quinzaine de coqs

Sur place, ils ont découvert deux gallodromes et saisi une quinzaine de coqs de combat. Les gallinacés ont été remis à des personnes de confiance. Les deux arènes ont quant à elles été détruites.

Enquête en cours

L'enquête est toujours en cours selon les informations délivrées par Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes. En France, les combats de coqs sont interdits à l'exception des Hauts-de-France, seule région de Métropole où ils sont encore autorisés.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité