La féria des vendanges, à Nîmes, aura bien lieu

Publié le
Écrit par Pascale Barbès

Dès le 11 juillet, fin de l’état d’urgence et de la limite maximale à 5000 personnes lors des grands événements, tels que la féria de Nîmes. Cette décision du Conseil de Défense et de Sécurité Nationale (le CSDN) le  20 juin a ravi le patron des arènes, Simon Casas, et les aficionados.

Du mercredi 16 au dimanche 20 septembre, les dates de la féria des vendanges se reprogramment dans la même période que celle prévue avant la crise du Coronavirus. Mais exceptionnellement elle pourrait durer cinq jours : de quoi rattraper les festivités annulées en juin dernier. 

En mai dernier la direction des  festivités de la ville de Nîmes envisageait « une programmation mixant les animations de la féria de Pentecôte avec celles des Vendanges ».

La féria est une fête populaire qui fait partie de notre identité nîmoise. Le tourisme à Nîmes lui doit beaucoup {…} j’ai demandé à mes services de proposer des scénarios alternatifs à l’organisation de la féria, même avec des capacités d’accueil limitées, des nouveau dispositifs pour le respect des normes sanitaires.

Jean-Paul Fournier, actuel maire de Nîmes 

Au  programme 

La traditionnel défilé de chars et personnages costumés - la Pégoulade - lancerait les festivités dès le mercredi 16 septembre au soir. Thème de la saison : « la Pégoulade fait son cinéma ».

Le jeudi en début de journée, un nouveau rendez-vous dans les arènes : la féria des enfants qui pourront alors s’initier à la tauromachie. 

Jeudi midi : penas, abrivados et  bodegas animeront la ville. 

Le vendredi au Bosquet à côté des Jardins de la Fontaine, les adultes pourront s’initier à la tauromachie entre deux paseos. 

Le soir, se révèlera le concert initialement prévu au mois de mai. Ambiance années 80 sur la parvis des arènes.

Enfin le dimanche 20, le défilé de la Romeria en fin de matinée remplacera celui du Rocio.

Trois corridas

Il faudra attendre lundi 29 juin, lendemain du 2ème tour des élections municipales pour démarrer les réunions de travail et élaborer cette féria particulière. Simon Casas, se dit prêt à rencontrer le nouveau conseil municipal. 

« Il y aura trois corridas de taureaux et une de grilles, sûrement, avec la qualité et la catégorie correspondant à Nîmes. J’ai déjà engagé des éleveurs et j’ai une liste de toreros » a t-il confié au média Mundotoro.

Pour autant Jose Thomas ne ferait pas partie de cette liste. « Les circonstances ne sont pas réunies pour qu’il vienne. Ce torero amène des gens de nombreux endroits et pays et les conditions de mobilité et de capacité ne sont pas réunies pour pouvoir l’embaucher avec des garanties ».

La vente des places à l’unité débutera lundi 20 juillet.

Et Ailleurs ?

La féria de Béziers initialement prévue du 12 u 16 août 2020 a été annulée suite à la crise sanitaire de Covid-19. La ville réfléchit à un report en septembre ou octobre. 

Même scénario du côté d’Alès : la mairie annonce que des consultations sont en cours avec toutes les parties prenantes pour reporter la féria (annulée lors du week end de l’Ascension).