Gard : marche blanche à Calvisson en mémoire des 6 personnes mortes en Guadeloupe

Un an après un terrible incendie en Guadeloupe qui décimé 6 personnes de la même famille, une marche blanche a eu lieu en leur mémoire dans leur village d'origine, à Calvisson dans le Gard. / © V.Danger/FTV
Un an après un terrible incendie en Guadeloupe qui décimé 6 personnes de la même famille, une marche blanche a eu lieu en leur mémoire dans leur village d'origine, à Calvisson dans le Gard. / © V.Danger/FTV

Il y a un an jour pour jour, toute une famille gardoise périssait en Guadeloupe dans l'incendie de leur maison. Les deux couples et leurs enfants était originaires de Nages-et-Solorgues et de Clavisson où une marche blanche a eu lieu ce jeudi matin.

Par Isabelle Bris

Les faits se sont déroulés dans la nuit du mardi 30 au 31 octobre 2018, à Saint-François, en Guadeloupe.

Pour une raison encore inconnue, une famille de six personnes : deux couples et leurs deux enfants âgés de 13 et 17 ans, périssaient dans l'incendie de leur maison de vacances.

Cet épouvantable drame avait sidéré la commune de Calvisson.
 

Ce jeudi, des habitants du village gardois ont marché en silence dans les rues de la commune pour soutenir Martine Cancel, mère, belle-mère et grand-mère, qui a perdu ses deux filles, ses deux petits-fils et ses deux gendres, l'année dernière.


Un an plus tard, aucune réponse

Un an après, la souffrance et la douleur restent omniprésentes pour cette grand mère gardoise.

Que s'est-il vraiment passé cette nuit là ? Est-ce réellement un accident ? Pourquoi personne n'a pu s'échapper de ce piège de flammes ? Autant de questions qui restent aujourd'hui encore sans réponses.
 

Alexandra et Vanessa étaient des guerrières, des femmes qui savaient se battre; leurs maris étaient des hommes très manuels, les enfants Hugo et Thomas savaient très bien se débrouiller.... Pourquoi cet incendie ? Pourquoi personne n'a pu partir ? La famille ne comprend pas" déplore Catherine Szwarc, avocate de Martine Cancel.
 

Une procédure judiciaire pour homicide involontaire est toujours en cours en Guadeloupe.

L'avocate du barreau de Montpellier a demandé et obtenu de nombreuses expertises supplémentaires. Selon elle, l'affaire est prise très au sérieux en Guadeloupe et il n'y aurait pas de retard dans l'instruction.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus