• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gilets jaunes/Acte IV à Paris: un jeune manifestant nîmois porte plainte contre les CRS

Thomas Belbos, un nîmois de 20 ans, a reçu un flashball en plein visage samedi dernier à Paris, il souffre d'une fracture du sinus en plus de ses 25 points de sutures. / © F3 Occitanie
Thomas Belbos, un nîmois de 20 ans, a reçu un flashball en plein visage samedi dernier à Paris, il souffre d'une fracture du sinus en plus de ses 25 points de sutures. / © F3 Occitanie

Thomas Belbos a pris un flashball en plein visage samedi midi sur les Champs-Elysées, à Paris. Ce jeune nîmois de 20 ans manifestait pour la première fois dans la capitale. Il a porté plainte contre les CRS et réclame justice. 

Par Isabelle Bris

Alors que certains appellent déjà à une nouvelle journée de manifestations ce samedi prochain dans les rues de la capitale et des grandes villes de l'héxagone, un jeune gilet jaune nîmois de 20 ans a porté plainte contre les CRS, en rentrant de Paris, dimanche.

Samedi dernier, alors qu'il manifestait pour la première fois de sa vie à Paris, cet étudiant en contrat d'alternance raconte avoir été blessé par un tir de flashball reçu en plein visage au cours des manifestations qui ont tourné en échauffourées sur les Champs-Elysées.

Thomas Belbos lance un appel à témoin pour rassembler d'autres vidéos, photos ou témoignages de ce qu'il a vécu samedi à Paris pour étayer son dossier de plainte.  
 

Son avocat réagit


Maître Rémy Nougier est l'avocat de Thomas Belbos. Cette blessure aurait pu avoir de plus lourdes conséquences selon lui. 

On ne veut pas qu'il y ait de polémique et on ne veut pas non plus qu'il y ait une quelconque reprise (de cette histoire) pour faire passer ou relayer un message malsain. Je veux que les choses soient bien claires.


Propos recueillis par Armelle Goyon et Pascale Barbès :
 
L'avocat de Thomas Belbos, le nîmois blessé lors de la manifestation du 8 décembre
Thomas Belbos a pris un flashball en plein visage samedi 8 décembre sur les Champs-Elysées, à Paris. Ce jeune nîmois de 20 ans manifestait pour la première fois dans la capitale. Il a porté plainte contre les CRS et réclame justice. Son avocat témoigne. - France 3 LR - A. Goyon - P. Barbès




 

Sur le même sujet

Les lycéens bloquent le lycée Jean Monnet

Les + Lus