Kiwibook : la start-up nîmoise qui surfe sur la tendance du livre d'occasion

Quelques mois après sa création, l'entreprise de e-commerce développée à Nîmes reçoit déjà plus de 5 000 ouvrages par mois. Elle mise tout sur le secteur du livre d'occasion en plein essor depuis 10 ans et qui s'intensifie sur le net.

Le fondateur de Kiwibook, Benjamin Augros - Juin 2018
Le fondateur de Kiwibook, Benjamin Augros - Juin 2018 © France 3 Occitanie
Quand un livre n'a plus sa place dans une bibliothèque, lui offrir une seconde vie est possible. Depuis 10 ans, le marché du livre d'occasion est en plein essor, et notamment sur internet.

Les plateformes d'achat-revente l'ont bien compris. Désormais, en un clic, il est possible de revendre ses livres.

Une fois expédiés par voie postale, ils arrivent dans des entrepôts comme celui de la start-up Kiwibook basée à Nîmes. Spécialisée dans l'e-commerce de livres d'occasion, elle reçoit plus de 5 000 ouvrages par mois.

"C'est un pari risqué parce que c'est un secteur où il faut faire beaucoup de volume pour vivre, mais l'entreprise aujourd'hui démarre bien", confie Benjamin Augros, fondateur du site.

La concurrence des bouquinistes


Aujourd'hui, 1 livre sur 5 serait vendu d'occasion. Et face à la concurrence du net, les bouquinistes tentent de s'adapter.

"C'est 30 à 50% de moins par rapport à avant, à cause de ces sites marchands... Les gens vendent à très bas prix, donc quand on estime un livre 10 euros, il est vendu 2 euros sur internet", témoigne Jean-François Chou, bouquiniste à Nîmes.

D'après le syndicat de la librairie française, 30% des achats s'opèrent encore via des circuits physiques et 23% via internet.

durée de la vidéo: 01 min 35
Kiwibook : la start-up nîmoise qui surfe sur la tendance du livre d'occasion ©France 3 Occitanie

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie livres culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter