Mobilisation contre l'expulsion d'un camp de Roms à Caissargues dans le Gard

Caissargues (Gard) - le camp de Roms situé sur le chantier de la futur LGV Nîmes-Montpellier - 5 février 2014. / © F3 LR
Caissargues (Gard) - le camp de Roms situé sur le chantier de la futur LGV Nîmes-Montpellier - 5 février 2014. / © F3 LR

Près de Nîmes, les 8 familles Roms qui occupent illégalement un terrain à Caissargues, depuis 1 an, sont menacées d'expulsion. Elles doivent, suite à une décision de justice, quitter les lieux, situés sur le chantier de la ligne à grande vitesse. Un collectif se mobilise à leurs côtés.

Par Fabrice Dubault


Une mobilisation, mercredi, des associations et collectifs de Roms

La pluie n'a pas ralentie l'ardeur des sympathisants et des membres du Collectif Solidarité pour les réfugiés roms. Ils étaient nombreux mobilisés, mercredi matin, pour soutenir les 8 familles menacées d'expulsion du campement qu'ils occupent.
Un site où doit passer la futur ligne à grande vitesse Nîmes-Montpellier.

Le préfet du Gard veut faire exécuter le référé de justice prononcé en mars 2013. Avec comme argument, ne pas retarder le projet de contournement ferroviaire. Il le considère comme primordial pour le développement du territoire.
Le représentant de l'Etat a proposé un autre site d'installation, par l'intermédiaire de la société qui construit la LGV.

Il est situé à quelques hectomètres de celui occupé de manière illégale par ces ressortissants roumains. Mais ne fait pas l'unanimité.

Caissargues (30) : mobilisation contre l'expulsioin de 8 familles de Roms
Reportage : D.Moine et V.Banabéra

 

Sur le même sujet

Les + Lus