Le 13 décembre 2017, alors qu’il était en tenue, un sapeur-pompier est courageusement intervenu pour porter secours à un jeune homme, très violemment agressé par deux individus. Alors que le sapeur-pompier tentait de protéger la victime, les agresseurs l’ont menacé avec un pistolet.

Menacé avec un pistolet


Lors de l’audience au Tribunal correctionnel de Nîmes du 30 janvier 2018, les prévenus ont été reconnus coupables des faits qui leur étaient reprochés. Ils ont été condamnés à 5 ans d’emprisonnement, dont un an de sursis avec mise à l’épreuve pendant une durée de deux ans, ainsi qu’une interdiction d’entrer en contact avec le sapeur pompier concerné.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.



Les constitutions de partie civile du Sdis du Gard et du sapeur-pompier menacé avec une arme à feu ont été jugées recevables et ils seront indemnisés par le prévenu qui a brandi l’arme. Dans un communiqué, le Sdis du Gard, partie civile, "se réjouir de cette prise en compte de la gravité des faits et de l’extrême dangerosité d’individus qui s’en prennent à ses agents."

Les pompiers du gard ont été de nombreuses fois agressés en 2017.