• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : les agriculteurs en ont ras le bol

Les agriculteurs gardois sont à bout de souffle financier.
Les agriculteurs gardois sont à bout de souffle financier.

Ils avaient déjà manifesté en novembre dernier et ils ont remis ça ce matin à Nîmes. Les agriculteurs gardois veulent récupérer les primes payées par l'Europe et qui transite par l'Etat et la Région mais qui ne sont toujours pas arrivées sur leur compte en banque. 

Par Olivier Le Creurer

Les agriculteurs gardois sont à bout de souffle financier. Tous sont touchés par le non versement des primes PAC (Politique Agricole Commune). Qu'ils soient viticulteurs, riziculteurs, ou éleveurs. Cela fait deux ans qu'ils attendent ces subsides venus de Bruxelles. Et ce matin, devant l'établissement public ministériel, le payeur européen d'aides agricoles, ils voulaient savoir pourquoi le calendrier était repoussé tous les trois mois.

On nous répond à chaque fois que les outils informatiques ne sont pas développés

Manifestation des agriculteurs à Nîmes
Ils avaient déjà manifesté en novembre dernier ett ils ont remis ça ce matin. Les agriculteurs gardois veulent récupérer les primes payées par l'Europe et qui transite par l'Etat et la Région mais qui ne sont toujours pas arrivés sur leur compte en banque.  - D. Moine et D. Partanaud

Jérôme Bertrand est éleveur de taureaux et de chevaux. Il possède un cheptel de 150 bêtes. Il a pris la suite de ses parents depuis bientôt 10 ans. Et aujourd'hui, il en a ras le bol des promesses et des retards de paiements. Une délégation des syndicats agricoles a été reçue par la Direction régionale de l'ASP. Elle n'a rien obtenu de concret. 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus