Nîmes : deux hommes déférés pour une centaine de cambriolages

© FRED TANNEAU / AFP
© FRED TANNEAU / AFP

Deux hommes, âgés de 24 ans et 30 ans, soupçonnés d'être impliqués dans une centaine de cambriolages, voire 200 délits, ont été présentés à un juge d'instruction mercredi à Nîmes au terme de leur garde à vue, a-t-on appris auprès du parquet. Ils devaient être placés en détention provisoire.

Par FD avec afp

Les deux hommes ont été interpellés mardi matin dans le centre de Nîmes et l'un d'entre eux aurait reconnu une centaine de cambriolages, mais il pourrait être impliqué dans près de 200 délits survenus dans le centre-ville de Nîmes depuis le printemps 2017, selon la même source.

Les deux hommes ont été présentés à un juge d'instruction en vue de leur mise en examen pour "vols par effraction dans un local d'habitation ou un entrepôt, aggravé par la réunion", a précisé le vice-procureur de la République de Nîmes Alexandre Rossi lors d'une conférence de presse.

"Ils encourent 10 ans de prison et j'ai demandé leur placement en détention provisoire", a-t-il ajouté.


Le juge des libertés et de la détention devait statuer mercredi soir sur la détention provisoire.

"Nous avons eu en 2017 et plus particulièrement depuis le mois de décembre, une flambée inédite de cambriolages: 250 en plus en 2017 par rapport aux années précédentes", a expliqué le commissaire Emmanuel Dumas, de la Sûreté départementale de Nîmes, qui a été chargée de l'enquête.


Selon l'enquête, les mis en cause sont des toxicomanes qui avaient besoin de près de 500 euros par jour pour payer leur consommation de crack.
"Ils agissaient parfois ensemble, parfois seul, certains jours ils commettaient plusieurs cambriolages, de nombreux commerces et magasins ont été victimes des deux hommes, plus particulièrement dans le centre-ville de Nîmes, mais aussi dans les quartiers périphériques", a ajouté le commissaire Dumas.


Sur le même sujet

Montpellier-Perpignan : manifestations des fonctionnaires

Les + Lus