Nîmes : deux hommes en garde à vue pour l'incendie du centre des impôts le 12 janvier dernier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Josette Sanna
Le centre des impôts de Nîmes a été victime d'un incendie volontaire.
Le centre des impôts de Nîmes a été victime d'un incendie volontaire.

Le centre des finances publiques de Nîmes, boulevard Etienne Saintenac avait été incendié en marge d'une manifestation de gilets jaunes. Il avait déjà été la cible d'incendiaires quelques jours auparavant, dans la nuit du 31 décembre 2018.

Deux hommes sont en garde à vue dans le Gard pour l'incendie du centre des finances publiques du boulevard Etienne Saintenac de Nimes, le 12 janvier dernier. Le bâtiment avait déjà endommagé par un incendie d'origine criminelle dans la nuit de la Saint-Sylvestre. Une trentaine d’individus avait allumé un feu de pneus contre la façade du centre. Six personnes avaient alors été condamnées à des peines de prison ferme et d'autres avaient écopé de peines avec sursis.

Manifestation des gilets jaunes

Le bâtiment qui devait rouvrir ses portes au public avait de nouveau été la ciblé pour un incendie volontaire le samedi 12 janvier en marge d'une manifestation de gilets jaunes dans le centre-ville de Nîmes.

Une manifestation interrégionale qui avait dégénéré. Le montant des dégâts du centre des finances avait alors été estimé à 70 000 euros. 

Le parquet de Nîmes confirme que les deux personnes arrêtées aujourd'hui dans le Gard vont passer la nuit en garde à vue.
 
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.