Nîmes : école morte au collège Condorcet pour réclamer plus de moyens

90 % des enseignants étaient en grève. Le mouvement se poursuit demain. / © F3LR
90 % des enseignants étaient en grève. Le mouvement se poursuit demain. / © F3LR

Les enseignants du collège Condorcet de Nimes étaient en grève, ce matin. Les effectifs de cet établissement, classé REP +, ont bondi en 5 ans. Les professeurs réclament davantage de moyens.
 

Par Josette Sanna

Les enseignants  du collège ont chanté  pour attirer l'attention.
L'établissement situé en plein cœur d'un quartier sensible, classé REP + voit chaque année ses effectifs augmenter…. 
Plus de 40% en 5 ans…
L'an prochain, le collège,  classé parmi les plus violents de France, pourrait accueillir encore 70 élèves supplémentaires.

"Nous vivons des violences quotidiennes, verbales, physiques sur les élèves et les adultes, et le risque est que ces violences augmentent", note Pascale Bouyahmed, Professeur des écoles de SEGPA

Aujourd'hui, ces professeurs réclament des moyens supplémentaires. Ils refusent de voir des classes surchargées. Tous sont persuadés que leur établissement a absorbé les effectifs du collège Diderot aujourd'hui fermé. 

Objectif de la journée : présenter la situation aux parents d'élèves.

"Il y a des élèves  qui font n'importe quoi, ils sont nombreux, moi j'ai peur", ajoute cette mère d'élève.

Depuis janvier, ces enseignants demandent une modification de la carte scolaire  aux services de l'éducation nationale.
Les moyens attribués aux écoles seront étudiées jeudi, en préfecture.
En fin de journée,les parents d'élèves ont voté pour poursuivre le mouvement...

Sur le même sujet

Les + Lus