Gilets Jaunes : évacuation et retour du barrage du rond-point de Dions, dans le Gard

Les gilets jaunes présents sur place ont mis le feu à des baraquements en bois pour protester contre l'évacuation / © FR3 Occitanie / Esmeralda Terpereau
Les gilets jaunes présents sur place ont mis le feu à des baraquements en bois pour protester contre l'évacuation / © FR3 Occitanie / Esmeralda Terpereau

Les forces de l'ordre ont évacué le barrage du rond-point de Dions, sur la RN106, près de Nîmes, ce mercredi dans l'après-midi. Des "gilets jaunes" ont mis le feu à des palettes et des baraquements en bois pour protester contre cette évacuation. Une trentaine d'entre eux sont ce retour ce jeudi.

Par Emma Derome

Le rond-point de Dions, sur la nationale 106, point de rassemblement privilégié des "gilets jaunes", a été évacué ce mercredi dans l'après-midi. Les forces de l'ordre ont pris la décision d'évacuer le barrage des "gilets jaunes" après le blocage de nombreux poids lourds au niveau du rond-point, provoquant un "énorme bouchon".

Une trentaine de manifestants sont de retour ce jeudi matin. À 5h50 du matin, les "gilets jaunes" ont repris leur position, rétablissant le blocage des poids-lourds et le barrage filtrant pour les voitures. Ce matin, une vingtaine de camion étaient bloqués. Des feux de palettes ont été déclenchés et trois tracteurs ont été amenés sur les lieux. 
 
Les gilets jaunes ont repris place sur la 2x2 voie au niveau du rond-point de Dion, jeudi (photo mercredi) / © Esmeralda Terpereau /FR3 Occitanie
Les gilets jaunes ont repris place sur la 2x2 voie au niveau du rond-point de Dion, jeudi (photo mercredi) / © Esmeralda Terpereau /FR3 Occitanie


Mercredi, les manifestants avaient mis le feu à des palettes et à leurs baraquements en bois pour empêcher les CRS d'avancer et de les déloger. Dépêchés sur place pour éteindre les flammes, les pompiers ont eu des difficultés pour accéder au rond-point, au vu de la circulation bouchée. Mercredi soir, tous les "gilets jaunes" avaient déserté le rond-point.

Rencontrés, les "gilets jaunes" n'ont pas souhaité s'exprimer
 

Après celui d'Aimargues mardi après-midi, c'est un nouveau point symbolique de la mobilisation sociale qui a été ciblé par les autorités.

 
Les baraquements en bois du barrage de Dions ont été incendiés ce mercredi après-midi / © Esmeralda Terpereau / FR3 Occitanie
Les baraquements en bois du barrage de Dions ont été incendiés ce mercredi après-midi / © Esmeralda Terpereau / FR3 Occitanie

Sur le même sujet

Les + Lus