Nîmes : les riverains du parc Meynier de Salinelles tiennent à leur "poumon vert"

Les riverains du parc Meynier de Salinelle, à Nîmes, sont vent debout contre la disparition annoncée de ce poumon vert. Ils se sont mobilisés, ce vendredi matin, pour s'opposer à la vente du parc à un promoteur privé qui veut construire des logements.

"Touche pas à mon parc", peut-on lire sur des tracts distribués par des riverains du parc Meynier de Salinelles, à Nîmes.

Les riverains du parc Meynier de Salinelles mobilisés


A Nîmes, une trentaine de riverains du parc Meynier de Salinelles, accompagnés par des élus, se sont rassemblés, ce vendredi matin, pour exprimer leur opposition à la disparition annoncée de leur parc.

L'interview de Yann Roubeau, président du comité de quartier Gambetta Révolution
L'interview de Yann Roubeau, président du comité de quartier Gambetta Révolution ©F3 LR

Le parc vendu à un promoteur privé


Le conseil départemental du Gard, propriétaire du parc, l'a vendu pour 5 millions d'euros à un promoteur privé qui veut construire des logements. D'autres solutions existent contre cette bétonisation selon les riverains.

"On veut créer un projet constructif"


"Ils nous ont fermé entièrement l'accès au parc en juin 2016.", déplore Yann Roubeau, président du comité de quartier Gambetta Révolution, qui veut rencontrer le président du conseil départemental mais qui n'a eu aucune réponse pour l'instant. "Ce qui nous importe, c'est de créer un projet constructif." assure-t-il.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité