• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gers : incendie criminel du local de France terre d'asile de Lisle-Jourdain

© Stéphane Compan/France 3 Occitanie
© Stéphane Compan/France 3 Occitanie

Le local de Lisle-Jourdain de l'association France terre d'asile, qui accueille réfugiés et apatrides, a été dévasté par un incendie d'origine criminelle, a-t-on appris auprès de la procureure de la République d'Auch. Une enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie.

Par Vincent Albinet

Par chance, l'incendie qui a ravagé dans la nuit de lundi à mardi vers une heure du matin le local de France terre d'asile à Lisle Jourdain (Gers) n'a pas fait de victime.

Un père et ses 2 enfants de 10 et 12 ans qui dormaient à l'étage, réveillés par l'alarme incendie, ont pu s'échapper à temps.

Mais selon la procureure de la République d'Auch Charlotte Beluet, le caractère criminel de l'incendie ne fait pas de doute. L'enquête a en effet permis d'établir qu'il y avait eu 3 départs de feu et des traces d'hydrocarbures ont été relevées sur place.

L'ultra droite au centre des soupçons

L'association France terre d'asile (voir encadré), à qui l'Etat a confié une mission de service public, accueille, informe et héberge les demandeurs d'asile dans toute la France. Cette association, notamment en la personne de son  directeur général, Pierre Henry, reçoit chaque semaine des menaces de mort, proférées sur les réseaux sociaux ou par lettre anonyme. Joint par téléphone, Pierre Henry pointe du doigt l'ultra droite.

"Les esprits dérangés de l'ultra droite, qui probablement ont accompli ce forfait, ne doivent s'attendre à aucun renoncement de notre part", prévient-t-il. "Nous faisons notre travail à visage découvert et nous servons la République".

De leur côté, les enquêteurs de la brigade de recherches de la gendarmerie du Gers ne manquent pas de faire le rapprochement avec le jet d'un coktail molotov contre un autre local de France terre d'asile au mois de mai dernier à Lourdes (Hautes-Pyrénées). Ils s'interrogent également sur certaines similitudes observées avec l'incendie dans la nuit de samedi à dimanche à Foix (Ariège) d'un foyer d'étudiants accueillant occasionnellement des migrants. 

Voir le reportage de Stéphane Compan et de Virginie Beaulieu :

  

L'association France terre d'asile

Fondée en décembre 1970, l'association France terre d'asile a pour but le maintien et le développement d'une des plus anciennes traditions françaises : l'asile. Elle oeuvre donc à garantir en France l'application de toutes les conventions internationales pertinentes.

Pour France terre d'asile, il s'agit d'aider toutes les personnes en situation de migrations de droit, en particulier celles répondant aux définitions de « réfugié » et « d'apatride » précisées  par  les conventions  internationales, notamment  par  l'article  premier  de  la convention de Genève du 28 juillet 1951 complété par l'article premier du protocole de New-York du 31 janvier 1967 et par la convention de New-York du 30 août 1961, ainsi que les personnes ne bénéficiant pas du statut légal de réfugié ou d'apatride.

Sur le même sujet

L'ambiance à la fin du match Allemagne Afrique du Sud

Les + Lus