Gers : les vignobles manquent de main-d'oeuvre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Martin

Les viticulteurs peinent à trouver des travailleurs saisonniers pour assurer la taille des vignes, durant l'hiver. C'est le cas des vignerons gersois.

Les vignes ont besoin de bras, et pas seulement à la période des vandanges. L'hiver est également une période cruciale pour les vignobles, puisque c'est celle de la taille, qui requiert une certaine technicité.

Or, les vignerons ont beau former des travailleurs, ils ont bien du mal à les fidéliser. Il faut dire que la tâche est rude, en plein coeur de l'hiver.

A Bassoues, dans le département du Gers, Romain Della Vedove a 4 000 pieds de vigne à tailler et... pas d'ouvrier. Il a dû faire appel à un agriculteur voisin. 
La situation n'est pas confortable, d'autant qu'il faudra avoir fini avant le redoux, avant que les premiers n'apparaissent.

"On a formé 60 demandeurs d'emploi chez différents agriculteurs", explique Stéphane Minguet, viticulteur et président du Groupement d’Employeurs de Gascogne. "Et à la fin, il va nous rester 20% de tailleurs qui vont être confirmés à la fin de ce stage". 

Voir le reportage de Cécile Bonté-Baratciart et Emmanuel Fillon, de France 3 Occitanie : 
 
Gers : les vignobles manquent de main-d'oeuvre