Mortalité routière : la préfète du Gers tire la sonnette d'alarme

Un accident sur une route gersoise, en mars 2019. / © S. Compan/FTV
Un accident sur une route gersoise, en mars 2019. / © S. Compan/FTV

Catherine Seguin, la préfète du Gers, lance un appel aux automobilistes : le bilan de la mortalité routière dans le département depuis le début de l'année est alarmant, selon elle. 17 personnes ont été tuées, 88 grièvement blessées.

Par Marie Martin

Le 19 septembre 2019, une violente collision frontale s'est produite entre deux véhicules légers sur la RN21, dans le Gers. Une personne de 70 ans a perdu la vie.

Cet accident porte à 17 le nombre de tués sur les routes du département, depuis le 1er janvier 2019. Un constat alarmant pour Catherine Seguin, la préfète du Gers, qui tire la sonnette d'alarme, ce samedi 21 septembre 2019. Par le biais d'un communiqué.

Trop de familles ont été cruellement endeuillées depuis le début de l’année dans le Gers, lors d’accidents mortels

Et surtout, trop d'infractions auraient été commises, rapportées dans le détail par Catherine Seguin. Plus de 61 000 excès de vitesse enregistrés, plus de 710 infractions relevées pour consommation d’alcool ou de stupéfiants, plus de 700 infractions pour usage du téléphone au volant, plus de 370 non ports de la ceinture de sécurité, plus de 270 refus de priorité, plus de 190 conducteurs sanctionnés pour défaut de permis.

Des comportements irresponsables, juge la préfète, qui exhorte les conducteurs à modifier leurs comportements et à respecter pleinement les règles élémentaires de la sécurité routière. 
 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus