Evincée de la liste aux Européennes, la députée Françoise Castex quitte le PS

L'euro-députée socialiste Françoise Castex. / © MaxPPP
L'euro-députée socialiste Françoise Castex. / © MaxPPP

INFO FRANCE 3 MIDI-PYRENEES - La députée européenne sortante, élue du sud-ouest, claque la porte du Parti Socialiste. Dans une lettre aux militants de son département du Gers, elle explique qu'elle rejoint "Nouvelle donne" de Pierre Larrouturou avec qui elle sera vraisemblablement candidate. 

Par Fabrice Valery

La députée européenne sortante Françoise Castex, évincée de la liste PS-PRG pour les élections européennes du 25 mai prochain, a décidé de claquer la porte du Parti Socialiste et l'explique dans une lettre aux militants de son département, le Gers, que France 3 Midi-Pyrénées s'est procurée. Elle parle de "faute politique grave" au sujet du désintérêt du Parti Socialiste pour ses députés européens et annonce rejoindre le mouvement "Nouvelle donne" avec lequel elle pourrait être candidate le 25 mai prochain. 

Evincée de la liste PS-PRG

Elue en 2004, réélue en 2009, sur la liste du PS dans le sud-ouest (Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon), Françoise Castex a été évincée de la liste commune PS-PRG pour les prochaines élections européennes, au profit de Virginie Rozière, membre du Parti Radical de Gauche et directrice de cabinet adjointe de la ministre PRG Sylvia Pinel, dans le cadre d'un accord politique entre le PS et le PRG. 

"La chronique d'une catastrophe annoncée"​

Dans son courrier adressé aux militants PS du Gers, Françoise Castex critique également l'action du gouvernement qui "n'en finit plus d'user la confiance que lui ont donné ses électeurs". Au sujet de l'accord PS-PRG pour les Européennes, elle écrit : "Je ne peux me résigner à ce que les élections européennes, échéances majeures pour la démocratie européenne encore si fragile, se préparent comme la chronique d'une catastrophe annoncée à laquelle le Parti Socialiste apporte sa contribution"

"J'ai décidé de ne pas me taire" Françoise Castex


La députée sortante informe donc en priorité les militants socialistes gersois qu'elle "prends acte que le Parti Socialiste m'a donné congé de mon mandat de députée européenne sans qu'il vous soit possible de vous exprimer. Je reprends donc ma liberté de parole et d'action pour apporter ma contribution à Nouvelle Donne, le mouvement créé par Pierre Larrouturou, Christiane Hessel, Isabelle Attard, Bruno Gaccio et de nombreux militants du Collectif Roosevelt 2012".

Candidate hors du PS

En quittant le PS d'elle-même, Françoise Castex n'a donc pas choisi l'option d'une candidature dissidente, avec d'autres "déçus", qui l'aurait exposée à une exclusion du Parti Socialiste. Elle est d'ores et déjà en congé du PS. Elle indique dans sa lettre aux militants que cette décision "n'a pas été facile à prendre" mais ne précise pas ouvertement si elle sera candidate avec Nouvelle Donne en mai prochain. Interrogée par France 3 Midi-Pyrénées à ce sujet, elle précise seulement que ce mouvement ne fera connaître ses candidats que fin mars. Mais d'après nos informations, Françoise Castex a de bonnes chances d'être tête de liste de Nouvelle Donne dans le sud-ouest


Sur le même sujet

Les + Lus