• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Recrudescence des vols dans les fermes gersoises : les agriculteurs s'organisent

Carburants, câbles, animaux : les fermes sont devenues les cibles des voleurs. / © France 3 Midi-Pyrénées
Carburants, câbles, animaux : les fermes sont devenues les cibles des voleurs. / © France 3 Midi-Pyrénées

En France, on constate une augmentation significative des vols dans les fermes : environ 15 % de plus entre 2012 et 2013... Midi-Pyrénées n'échappe pas au phénomène et particulièrement le Gers, département très agricole, où les professionnels s'organisent en effet pour lutter contre ces préjudices.

Par Marie Martin

Des fermes devenues des cibles

Il y a un mois et demi, Matthieu Plouvier, agriculteur à Lelin-Lapujolle dans le Gers, a eu la désagréable surprise de découvrir l'une des annexes de son exploitation agricole cambriolée. Le site (un silo que jouxte un algéco contenant du matériel informatique) était pourtant équipée de caméras de surveillance. Elles ont été volées avec tout le reste : carburants, câbles, ordinateur... Montant du préjudice pour le propriétaire : 6000 euros. 

Cambriolages en série

C'est la première fois que ce jeune agriculteur était la cible des cambrioleurs. Pourtant, le phénomène n'est pas rare. Dans le Gers, ce type de délits aurait augmenté de 42 % en un an. Particulièrement en début d'année 2014, plusieurs séries de cambriolages se sont produites dans des fermes isolées du département. Principalement des vols de carburants, mais aussi du matériel, des câbles, des batteries, des panneaux solaires et même des animaux vivants. 
Souvent, le préjudice financier n'est pas excessivement important mais l'atteinte à l'outil de travail est sérieuse. A tel point que les agriculteurs excédés ont désormais tendance à dénoncer ces méfaits autrefois passés sous silence. 

Dispositif d'alerte

Devant la recrudescence de ces vols, la chambre d'agriculture du Gers a décidé d'agir. En partenariat avec les syndicats FDSEA et JA (Jeunes Agriculteurs), et en collaboration avec la Préfecture, la gendarmerie et la police, un système d'alerte a été mis en place mi-août. 
Le principe en est simple : les agriculteurs qui le souhaitent adhèrent au dispositif. Dès qu'un vol est commis, l'agriculteur concerné alerte les autorités qui elles-mêmes redirigent l'information par SMS à tous les abonnés. 
Actuellement, une cinquantaine d'agriculteurs gersois a adhéré à l'ASEA 32. Depuis, aucune plainte n'a été signalée. 

Voir ici le reportage de France 3 Midi-Pyrénées :

Vols agricoles

 

Sur le même sujet

Hérault : un

Les + Lus