• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Georges Méric reste le seul candidat socialiste en lice pour succéder à Pierre Izard à la présidence de la Haute-Garonne

© AFP
© AFP

Pendant quelques heures, il y aura eu deux candidats socialistes à la présidence de la Haute-Garonne… Finalement, Jean-Jacques Mirassou a jeté l’éponge. Il s'est désisté au profit du favori, Georges Méric

Par Laurence Boffet

On connaît ce lundi soir le successeur de Pierre Izard à la tête du département de la Haute-Garonne. Georges Méric reste le seul candidat socialiste en lice. Après le désistement surprise de Jean-Michel Fabre en sa faveur dimanche soir, c’est Jean-Jacques Mirassou qui jette à son tour l’éponge.

Il voulait "faire vivre la démocratie locale" en se portant candidat à la succession de Pierre Izard et assurait que "les militants ont le droit d'avoir le choix"... Finalement, après quelques heures de réunions et de tractation au sein de la fédération socialiste de Haute-Garonne, Jean-Jacques Mirassou a retiré sa candidature. 

Georges Méric, "un nouveau pacte démocratique à travers une gouvernance alternée"


Georges Méric / © PASCAL PAVANI / AFP
Georges Méric / © PASCAL PAVANI / AFP
Georges Méric pouvait déjà se targuer d'avoir la bénédiction du président sortant, Pierre Izard. De bénéficier du ralliement surprise d'un candidat déclaré, Jean-Michel Fabre, qui l'avait annoncé dès dimanche soir. Il sait désormais qu'il sera président du conseil général de Haute-Garonne jeudi. Elu dimanche dans le canton rural d'Escalquens avec 57,5% des voix face au candidat de l'union de la droite, Georges Méric est conseiller général depuis 1988. Ce médecin, ancien maire de Nailloux de 1983 à 2008 estime que  "le mandat qui s’ouvre doit être celui d’une véritable régénération du Conseil Départemental ".

 

A lire aussi

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus