• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La faillite d'un Institut privé de formation professionnelle menace 180 étudiants

Les locaux de l'ISFP à Blagnac / © France 3
Les locaux de l'ISFP à Blagnac / © France 3

L'Institut Supérieur de Formation Professionnelle de Blagnac est criblé de dettes. Les étudiants qui payent 3550 € d'inscription par an se retrouveront à la rue si aucun repreneur ne se présente. Les salariés privés de salaire sont en grève depuis lundi.

Par Michel Pech

Proposition multi-emplois 
L'ISFP de Blagnac propose un nombre étonnant de carrières à ses étudiants qui doivent acquitter un droit d'inscription de 3550 € par an.
Les formations vont de l'éducateur spécialisé ou de l'infirmier  au CAP d'économie sociale en passant par un CAP de la petite enfance ou une école de journalisme.
Un éventail très large pour 180 étudiants.

Couvert de dettes
L'établissement qui déplore une importante baisse des effectifs cette année, a vu fondre sa trésorerie à tel point que les salaires des 25 personnes employées n'ont pas été payés en février.

Un repreneur fantôme
Le directeur de l'établissement évoque l'existence d'un repreneur éventuel mais n'a communiqué son nom à personne pour "ne pas l'effrayer".

Grève
Depuis lundi, les salariés, permanents, vacataires, intermittents et même auto entrepreneurs sont entrés dans une grève illimitée.
Ils réclament notamment un audit des comptes, l'éviction du gérant actuel et l'aide du contribuable par l'intermédiaire du Conseil Régional.

Vidéo : le reportage de Stéphanie Bousquet et Denis Tancheraud
ISFP de Blagnac



Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus