• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pénurie de médicaments : à Toulouse, le cri d'alarme des malades atteints de Parkinson

Certains médicaments destinés aux malades atteints de Parkinson sont en rupture de stock. / © France 3 Occitanie
Certains médicaments destinés aux malades atteints de Parkinson sont en rupture de stock. / © France 3 Occitanie

Les pharmaciens et patients tirent la sonnette d'alarme. Toulouse n'est pas épargnée par la pénurie de médicaments qui touche toute la France. Une situation qui se détériore. Le collectif Parkinson, particulièrement touché, lance une pétition.

Par Karen Cassuto

De moins en moins de médicaments dans les tiroirs des pharmacies... C'est le constat que font les professionnels et les patients. Pharmaciens, malades et associations, lancent un cri d'alarme avec une tribune et une pétition.

Depuis 2008, le nombre de médicaments concernés par la rupture de stock et les problèmes d'approvisionnement a été multiplié par dix. Parmi eux, des traitements contre la maladie de Parkinson, des anticancéreux, des vaccins ou encore de la cortisone. 

Une tribune du journal Le Parisien a été publiée à la fin du mois d'octobre par des associations de neurologues et de malades atteints de Parkinson. Le collectif Parkinson a lancé une pétition en ligne, directement adressée au gouvernement. "Parkinson : non assistance à personne en danger" a déjà recueilli près de 25 000 signatures. 
 

Pourquoi y a-t-il une pénurie de médicaments en France ?

Pour le président du syndicat des pharmaciens de Haute-Garonne Philippe Vergne, cette pénurie s'explique par la mondialisation. Il rappelle que les médicaments sont produits à l'étranger avant d'être importés en France, où les réglementations seraient très sévères.

Lorsqu'un traitement est en rupture de stock dans son usine, la France est directement impactée. Ce pharmacien souligne aussi le prix des médicaments en France : de plus en plus bas. Notre pays est donc moins attractif que d'autres sur le marché : 

On a une mondialisation au niveau des fabricants, qui préfèrent, pour équilibrer leur bilan, vendre le médicament au meilleur prix c'est-à-dire, à des pays autres que la France.

En 2017, l'Agence Nationale du médicament a reçu 530 signalements de rupture de stock ou de difficulté d'approvisionnement. Cette agence met régulièrement à jour, sur internet, une liste répertoriant les médicaments manquants en France.

En vidéo / Le reportage de Solenn Lagha et Virginie Beaulieu : 
 
Pénurie de médicaments à Toulouse : les malades atteints de Parkinson s'inquiètent

A lire aussi

Sur le même sujet

Pollution : des boulettes de pétrole sur les plages du littoral de l'Hérault

Les + Lus