16 ans après, Toulouse s'est souvenu de l'explosion d'AZF

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Valery
Le mémorial d'AZF photographié en 2016
Le mémorial d'AZF photographié en 2016 © Pascal Pavani / France 3

Plusieurs cérémonies se sont déroulées ce jeudi 21 septembre pour marquer le 16ème anniversaire de l'explosion de l'usine chimique. Le 31 octobre, la cour d'appel de Paris rendra son arrêt. 

Une sirène a retenti ce jeudi 21 septembre à 10h17 sur le site d'AZF à Toulouse pour marquer les 16 ans de l'explosion de l'usine qui a fait 31 morts, des milliers de blessés, des dizaines de milliers de sinistrés le 21 septembre 2001.

Une commémoration a eu lieu sur place avec des élus, des associations de victimes, celle des salariés, celles des familles endeuillés par exemple, et des Toulousains. Dépôt de gerbe, minute de silence et les noms des 31 morts égrénés lentement. 

Mais, comme chaque année, les commémorations n'ont pas été unitaires. D'autres associations, notamment celle des Sinistrés du 21 septembre, ont choisi de commémorer ce moment de leur côté, non pas sur le site du mémorial, mais au rond-point du 21 septembre.

EN VIDEO / le reportage de Th.Sentous, E. Foissac, S. Tijani et Th. Villéger : 
16 ans d'AZF
Tous sont dans l'attente de l'arrêt de la Cour d'appel de Paris, qui a jugé le dossier, pour la 3ème fois, au printemps dernier. Fin octobre, la justice dira donc si elle condamne Serge Biechlin, l'ancien directeur de l'usine, et Grand Paroisse, filiale de Total et propriétaire du site au moment de l'explosion.

Le procureur général avait requis en mai dernier 3 ans de prison et 45 000 euros d'amende à l'encontre de Serge Biechlinet 225 000 euros d'amende pour Grande Paroisse.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.