2 astéroïdes, découverts par des astronomes amateurs en Haute-Garonne, inscrits au registre international

Publié le
Écrit par Karine Pellat

Deux astéroïdes découverts par des astronomes amateurs de Bélesta-en-Lauragais en 2008, sont désormais inscrits au registre très officiel de l’Union Astronomique Internationale.

Depuis 2007, plusieurs astéroïdes ont été découverts à l’observatoire de Bélesta par des astronomes amateurs. Deux de ces astéroïdes viennent d'être officiellement reconnus par l'UAI, l'Union Astronomique Internationale.

L'observatoire de Bélesta

Bélesta-en-Lauragais, est une petite commune rurale d'une centaine d'habitants. Mais ce petit village, situé à une quarantaine de kilomètres de Toulouse, abrite depuis 1996 un observatoire astronomique amateur, géré par l'association Adagio qui oeuvre au développement amateur d’un grand instrument d’observation.

La commune permet une bonne observation du ciel en raison d'une faible pollution lumineuse.

Le principal instrument de cet observatoire, est un télescope de 82 cm de diamètre. C'est l’un des plus puissants télescopes amateurs de France.

Doté d’un correcteur de champ, le télescope est équipé d’un pointage automatique et sa monture procure un suivi de très bonne qualité. C'est un instrument amateur comparable à certains télescopes professionnels.

Une trentaine de passionnés à la recherche d'astéroïdes

Depuis 2007, plusieurs astéroïdes ont été découverts à Bélesta.

Les astéroïdes sont des corps rocheux en orbite autour du Soleil. La majorité d'entre eux gravite entre les orbites de Mars et de Jupiter. Leur taille varie de plusieurs centaines de kilomètres de diamètre à quelques centimètres de roches de la taille d'un galet.

Lorsqu’un astéroïde est découvert, c'était en 2008 pour les deux astéroïdes de Bélesta, son orbite est étudiée pendant plusieurs années avant que l’Union Astronomique Internationale ne l’enregistre avec un numéro définitif. Celui qui l'a découvert est alors autorisé à donner un nom à l’astéroïde.

Fin 2021, les deux premiers astéroïdes découverts à Bélesta ont été définitivement enregistrés et attribués à cet observatoire. C'est Patrick Martinez, le président de l'association Adagio qui les a découverts. Il a alors décidé de les baptiser :

  •  Bélesta : en l’honneur du village du Lauragais qui héberge l’observatoire
  •  Adagio : en l’honneur de l’association d’astronomie qui gère l'observatoire

On passe tellement de temps à observer ! C'est un très grand plaisir que ces astéroïdes aient été enregistrés. C'est une véritable reconnaissance. Même s'il y a 600 000 astéroïdes déjà enregistrés, ça fait plaisir.

Patrick Martinez, président de l'association Adagio

Ces noms ont été officiellement acceptés par l’Union Astronomique Internationale en mars 2022. 

Découvrir un astéroïde

Pour découvrir un astéroïde, il faut avant tout, beaucoup de patience ! Une fois repéré, il va falloir prendre des clichés numériques à plusieurs heures d'intervalle, puis plusieurs nuits.

Une fois ses coordonnées enregistrées, comme des coordonnées GPS, il va falloir le retrouver à plusieurs années d'écart. L'orbite peut alors être calculée avec précision. C'est ce qui explique le nombre d'années nécessaires pour une officialisation.

Il faut ensuite vérifier si l'astéroïde est déjà connu ou pas, sur le registre de l'Union Astronomique Internationale.

Un numéro est alors donné à l’astéroïde. Le numéro 597 993 pour Bélesta et 576 901 pour Adagio. Le découvreur a le droit de lui proposer un nom de baptême.