76 ans après le massacre de Marsoulas, un grand panneau mémoriel installé dans le village martyr du Comminges

Episode peu connu, y compris des Haut-Garonnais, le massacre de Marsoulas, où 27 civils tombèrent sous les balles des Nazis le 10 juin 1944, en représaille des actes de la Résistance, est désormais recontextualisé sur un grand panneau mémoriel installé dans le village.

Les waffen-SS de la division Das Reich
Les waffen-SS de la division Das Reich © © Zschäckel, Friedrich / Archives fédérales allemandes

Bien sûr, chaque année, le 10 juin, Marsoulas, 135 âmes dans le Comminges, commémore cet épisode tragique de son histoire. Peu après le débarquement allié en Normandie, comme à Oradour-sur-Glane, le même jour, le village a aussi connu l'enfer. 27 civils y ont été massacrés par les Nazis. Un bébé, 11 enfants, 6 femmes et 9 hommes sont tombés en moins d'une heure sous les balles de la division Das Reich.  En représailles des actes de résistance du tout proche maquis de Betchat.

Le grand panneau mémoriel, installé à Marsoulas par le Conseil départemental, qui recontextualise cet épisode de l'Histoire sera inauguré ce samedi matin. 

Le panneau mémoriel installé à Marsoulas
Le panneau mémoriel installé à Marsoulas © Conseil départemental de la Haute-Garonne
Un panneau installé à Marsoulas pour se souvenir du massacre de 27 villageois le 10 juin 1944
Un panneau installé à Marsoulas pour se souvenir du massacre de 27 villageois le 10 juin 1944 © Aurélien Ferreira/CD31

L'Histoire a surtout retenu le drame d'Oradour-sur-Glane (642 victimes, dont 207 enfants brûlés vifs dans l’église du village), mais le 10 juin 1944, la division Das Reich a aussi massacré des dizaines de civils en Haute-Garonne et dans les Hautes-Pyrénées.

Entre le 10 et le 12 juin, dans les Hautes-Pyrénées, à Bagnères-de-Bigorre, Pouzac et Trébons, 57 civils ont été massacrés. Sans jamais épargner ni les femmes ni les enfants.

Les expéditions punitives de Das Reich contre les actes de résistance ont aussi fait une centaine de victimes dans les vallées.

Outre le grand panneau installé à Marsoulas, le Conseil départemental annonce la publication mi février d'un "livre-mémoire" sur le village martyr qui sera distribué dans les médiathèques et les collèges de la Haute-Garonne.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture