Accueil « indigne » des migrants : le maire de Toulouse et 12 autres élus lancent un appel à l’Etat

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.C avec AFP

Dans une lettre adressée aux ministres de l’Intérieur et du Logement,13 maires de grandes villes de France, dont Jean-Luc Moudenc, alertent l’Etat sur les conditions "indignes" d'accueil des migrants. Ils demandent des places d’hébergement supplémentaires.
 

Confrontés à des tensions de plus en plus fortes sur les dispositifs de prise en charge, les élus demandent à être reçu aux ministères de l'intérieur et du logement.
« De nombreuses collectivités ont su expérimenter des dispositifs et peuvent être force de proposition. Nous devons construire collectivement une réponse au défi que pose l'accueil des réfugiés en France. C'est pourquoi nous vous demandons de nous recevoir afin d'échanger sur le dispositif d'accueil et d'orientation des migrants".
Les signataires sont les maires de Paris, Lille, Bordeaux, Saint-Denis, Aubervilliers,Rennes, Troyes, Metz, Toulouse,
Strasbourg, Nantes, Grenoble et Grande-Synthe.

"Donnez-nous des places, on saura les remplir"

Des associations et des ONG venant en aide aux migrants comme France terre d'Asile, Emmaüs France ou l'Armée du Salut, ainsi qu'une association soutiennent cet appel.
L'adjoint au maire de Grenoble, Emmanuel Carroz s'indigne : "Nous, les villes, sommes engagées pour l'accueil des migrants, mais ce qui nous manque ce sont des places d'hébergement. Donnez-nous des places, on saura les remplir".

A Toulouse, la pression migratoire est forte, la frontière espagnole étant désormais le premier point d'entrée sur le territoire français.
La demande d'asile est soutenue  : 35% d'augmentation sur le seul premier trimestre 2019.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité