• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aéroports de Paris s'interesse à l'aéroport de Toulouse-Blagnac

© Maxppp
© Maxppp

Pour renflouer les caisses, le gouvernement va céder les parts de l'Etat dans l'aéroport de Toulouse-Blagnac (31). Le groupe ADP (Aéroports de Paris) envisage de se porter acquéreur. ADP prépare une offre pour s'offrir les 60% du capital mis à la vente par l'Etat français.

Par Pascale Lagorce avec AFP

Aéroports de Paris (ADP) envisage de déposer une offre pour une prise de participation dans l'aéroport de Toulouse-Blagnac, l'Etat souhaitant vendre sa part de 60% détenue dans cette plateforme de province, a indiqué jeudi son directeur financier Edward Arkwright.

"Nous regardons le dossier de Toulouse et nous pourrions être intéressés par le dossier de Toulouse", a-t-il déclaré lors d'une conférence téléphonique à l'occasion des résultats semestriels du groupe français.
Il a ajouté que l'offre n'était pas encore formulée, le cahier des charges étant "sorti la semaine dernière". Et il a rappelé que "le calendrier des cahiers des charges prévoit une offre indicative mi-septembre et une offre défintive fin octobre".

Le gouvernement, qui cherche à renflouer les caisses du pays, avait annoncé le 11 juillet 2014 avoir engagé une procédure pour céder la part de l'Etat dans l'aéroport de Toulouse-Blagnac.
L'Etat détient actuellement 60% du capital d'Aéroport Toulouse-Blagnac, aux côtés de la Chambre de commerce et d'industrie de Toulouse, qui en possède 25%, et des collectivités territoriales (région Midi-Pyrénées, département de Haute-Garonne, communauté urbaine de Toulouse Métropole) qui contrôlent chacune 5%.

Le point avec Karim Baïla. 

Aéroport Toulouse Blagnac


Sur le même sujet

Perpignan : en été, les SDF ont aussi besoin de vos dons

Les + Lus