Dieter Krombach remis en liberté pour raison médicale : André Bamberski indigné

Dieter Krombach lors de son second procès aux assises du Val de Marne. / © AFP
Dieter Krombach lors de son second procès aux assises du Val de Marne. / © AFP

L'ex-cardiologue de 84 ans, Dieter Krombach, est sorti de la prison de Melun (Seine-et-Marne) où il était incarcéré depuis 2011. Il avait été condamné à 15 ans de réclusion criminelle pour le meurtre Kalinka Bamberski en 1982. André Bamberski, le père de la victime, est sidéré par cette décision.

Par Nathalie Fournis

Dans l'affaire Bamberski, un nouvel épisode vient s'ajouter à un feuilleton judiciaire de près de 40 ans. 

Selon une information de l'AFP, l'ex médecin allemand Dieter Krombach, incarcéré en 2011 pour le meurtre de sa belle-fille Kalinka le 10 juillet 1982, est sorti de prison ce vendredi matin pour raison médicale.

Une remise en liberté "illégale et infondée"

André Bamberski a réagi à la remise en liberté de Dieter Krombach, depuis Toulouse où il réside.
Pour le père de Kalinka, cette remise en liberté est "foncièrement illégale" et "infondée". 
"Il n'est pas malade au point d'être dans un état de santé incompatible avec la détention, il a berné les experts", s'indigne-t-il auprès de nos confrères de l'AFP. "C'est ahurissant".
 Et d'ajouter : "Il a fait 10 ans et 4 mois de prison, c'est très peu, c'est quand même abominable. Pour moi, il aurait dû être condamné à au moins 30 ans pour le meurtre aggravé et l'empoisonnement pour lesquels il a comparu aux assises."

Depuis 2016 il réclame sa libération pour raison médicale 

En 2016 une expertise révèle que Dieter Krombach souffre d'une pathologie cardio-vasculaire "susceptible de menacer son pronostic vital". 

Le tribunal de Melun avait accepté son placement dans une structure sanitaire adaptée en France ou en Allemagne.
Le parquet avait fait appel et la Cour d'appel de Paris avait finalement jugé l'état de santé de Dieter Krombach "compatible avec ses conditions d'incarcération".

Deux fois, en 2016 et en 2019, le tribunal d'application des peines de Melun avait donné son feu vert à une suspension de peine mais l’exécution de cette décision avait été suspendue dans l’attente de sa reconnaissance par les autoritaires judiciaires allemandes.

Dieter Krombach a été réexaminé durant l'été 2019. L'expertise a conclu que désormais son état de santé est "incompatible avec une détention dans des conditions ordinaires". L'octogénaire souffre de pathologies cardiaques et neurologiques.
 

Une saga judiciaire de plusieurs décennies

Kalinka Bamberski avait 14 ans quand elle a été retrouvée morte au domicile de son beau-père à Lindau en Bavière où elle passait ses vacances.

Depuis qu'il a pris connaissance du rapport d'autopsie, 4 mois après le décès de sa fille, André Bamberski est convaincu de la responsabilité du docteur Krombach, qu'il accuse d'avoir violé avant de la tuer pour dissimuler son crime sexuel.

Malgré la persévérance d’André Bamberski, la justice allemande avait abandonné en 1987 les poursuites à l'encontre du médecin qui continuait à vivre libre chez lui en Allemagne.

En 2009, après un enlèvement orchestré par André Bamberski afin de le traduire devant la justice française pour la mort de sa fille, Dieter Krombach est retrouvé ligoté et bâillonné sur un trottoir à Mulhouse. 
Pour cet enlèvement, André Bamberski sera condamné en juin 2014 à Mulhouse à un an de prison avec sursis. 

Fin 2011, la justice française a condamné Dieter Krombach à 15 ans de réclusion criminelle à la prison de Melun (Seine-et-Marne), pour "violences volontaires aggravées ayant entraîné la mort sans intention de la donner".
Il a continué de clamer son innocence.

    

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus