Affaire Jubillar : la Justice rectifie les "informations erronées" sur Marco, l'ex voisin de cellule de Cédric Jubillar

Publié le

Dans un communiqué ce vendredi, le procureur de la République de Toulouse précise la situation judiciaire de Marco, ce témoin qui a été confronté jeudi 12 mai à Cédric Jubillar, soupçonné de la disparition et du meurtre de sa femme Delphine en décembre 2020 près d'Albi (Tarn).

Le Parquet de Toulouse communique ce vendredi 13 mai. Il précise la situation de Marco, ce témoin, ex voisin de cellule de Cédric Jubillar à qui il a été confronté hier (jeudi 12 mai 2022)..

Le procureur de la République de Toulouse souhaite corriger des "informations erronées" concernant ce témoin, diffusées dans la presse.

Un an de prison pour outrages et menaces

Le procureur explique que Marco (le témoin) a souhaité entrer en contact avec les enquêteurs de l'affaire Jubillar le 28 septembre dernier. Il était alors incarcéré pour une année à la prison de Seysses près de Toulouse, pour outrages et menaces sur des agents de l'administration pénitentiaire commis en 2018 - il était alors libérable le lendemain, "date de fin de sa peine", précise le communiqué.

Marco a été entendu le lendemain, 29 septembre 2022 par les enquêteurs, suite aux propos que lui aurait tenu son voisin de cellule, Cédric Jubillar. 

Ce témoin était "par ailleurs détenu provisoire depuis le 6 août 2021 dans le cadre d'une autre affaire d'outrages et menaces sur des agents de l'administration pénitentiaire", commis en 2016. Il a été jugé en novembre 2022, condamné à une nouvelle peine de prison - mais le tribunal a ordonné une confusion avec la peine déjà purgée. 

Pas de libération négociée

Le procureur de Toulouse précise que, "par conséquent, ce témoin n'a ni demandé, ni obtenu, de faveur en échange de sa déposition, pas plus qu'elle ne lui a été promise." En clair, pas de libération anticipée ou négociée en échange de révélations sur la disparition de Delphine Jubillar, explique la justice. 

De soi-disant confidences qui n'ont rien donné

Cédric Jubillar aurait fait des révélations à Marco. Le suspect numéro un aurait ainsi dévoilé de façon approximative le lieu où il aurait enterré son épouse.

Suite à ces "révélations", les enquêteurs ont déployé d'importants moyens, équipés de radars et de détecteurs de métaux, avec l'appui de gendarmes et de militaires, sans toutefois trouver de trace du corps de Delphine Jubillar.

L'autre piste, qui proviendrait également du voisin de cellule de Cédric Jubillar, a attiré l'attention des enquêteurs : celle d'une voiture blanche qu'aurait pu emprunter le suspect à l'un de ses voisins. Une piste vérifiée et qui n'a rien donné, là non plus.

Cédric Jubillar, incarcéré depuis juin 2021, clame toujours son innocence. Ses avocats ont déposé plusieurs demandes de remise en liberté, jusqu'à présent refusées.