• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Airbus veut se développer sur le marché des services aux compagnies aériennes

© Rémy GABALDA / AFP
© Rémy GABALDA / AFP

C'est un marché d'avenir et très porteur, estimé à 3.000 milliards de dollars sur 20 ans. Airbus Group annonce vouloir se développer sur le marché des services aux compagnies aériennes. Airbus a donc créé une filiale, Navblue.

Par Pascale Lagorce avec AFP

Le groupe Airbus a annoncé mardi sa volonté de se développer sur le marché des services aux compagnies aériennes qu'il estime sur les 20 ans à venir à 3.000 milliards de dollars et a créé dans ce contexte une filiale, Navblue, consacrée aux opérations aériennes. "Notre objectif est de croître dans ce marché qui représente environ 5% aujourd'hui du chiffre d'affaire d'Airbus" soit environ 2 milliards d'euros, a indiqué Laurent Martinez, responsable des services marchands d'Airbus.

Le groupe évalue à quelque 3.000 milliards de dollars le marché des services, qui couvrent les domaines de la maintenance, de la formation, la modification des cabines, la connectivité des avions et les systèmes touchant aux opérations aériennes. Pour cette dernière catégorie de services, Airbus a créé, à partir de l'acquisition en mars de la société spécialisée en systèmes de gestion de vol Navtech, Navblue, qui offre des solutions aux compagnies aériennes pour optimiser les trajectoires de vol. "Il y a une concurrence importante dans le marché (des services) qui est très diversifié. Notre logique, c'est le partenariat quand c'est possible", a précisé Laurent Martinez. Dans ses prévisions de croissance sur 20 ans, Airbus estime que le marché des services aux compagnies va enregistrer une croissance annuelle de 4,6%. 

Les services après-vente sont liés à la croissance de la flotte mondiale en général, qui va plus que doubler en passant de 19.500 avions de plus de 100 sièges à près de 40.000 qui seront en opération en 2035, précise Airbus dans un communiqué. Le nombre de pilotes en activité est de 200.000 et il devrait passer à 450.000 d'ici 2035, selon le constructeur. Cumulé au nombre de pilotes qui partiront à la retraite, le besoin en formation de pilotes concernera 560.000 personnes au cours de 20 prochaines années. La région Asie-Pacifique, où le marché du transport aérien est en pleine croissance, représente le part la plus importante en termes de besoins en services et de formation de pilotes et de techniciens qualifiés.

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus