La surprise des cages de verre
C'est avec surprise que les avocats toulousains ont découvert ce jeudi matin que les box de comparution des prévenus, salle du TGI de Toulouse dans laquelle se déroulent habituellement  les auditions correctionnelles de comparution immédiate, avaient été dotées de parois de verre transformant ces box en cage de verre.
Les travaux ont eu lieu mercredi soir, très tard dans la soirée, "en catimini" estiment les avocats.

Des cages qui "portent atteinte aux droits de la défense"
Selon les représentants du barreau signataires d'un communiqué de presse, ce dispositif vitré gêne la libre communication entre le prévenu et son avocat mais empêche également le prévenu d'entendre correctement les débats.

Déjà, en octobre dernier, des avocats de Nanterre avaient été confrontés au même problème.
Les avocats du barreau de Nanterre se sont attaqué aux nouveaux box du tribunal correctionnel de Nanterre. A l’audience des comparutions immédiates, ils ontexigé que leurs clients soient jugés à la barre et non dans le compartiment réservé aux prévenus extraits des geôles du tribunal ou de maison d’arrêt.