• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Barrage filtrant de routiers au nord de Toulouse

Le péage de Castelnau d'Estrétefond Eurocentre lundi matin / © Michel Pech/France 3 Midi-Pyrénées
Le péage de Castelnau d'Estrétefond Eurocentre lundi matin / © Michel Pech/France 3 Midi-Pyrénées

Une vingtaine de salariés bloquent l'accès au centre routier de Castelnau d'Estrétefonds. Leurs chauffeurs sont en grève pour obtenir une reprise des négociations salariales.

Par VA

Au nord de Toulouse, les salariés ont entamé dès dimanche soir un blocage du centre routier de Castelnau d'Estrétefonds. Une vingtaine de salariés empêchent ainsi avec leurs camionnettes toute entrée ou sortie de camions d'Eurocentre.

Conséquence : le franchissement du péage de Saint Jory est fortement ralenti, provoquant des conditions de circulation difficiles dans tout le nord de Toulouse.  L'accès à l'A62 en direction de Bordeaux "est bloqué pour les poids lourds". "Nous maintenons le blocage jusqu'à ce que les patrons reviennent à la table des négociations. Cela durera le temps qu'il faut", a indiqué Stéphan Pouget, secrétaire Midi-Pyrénées CFDT Route.

Comme dans les autres régions françaises, les routiers ont répondu à l'appel national de l'intersyndicale (CFDT,CGT, FO,CFTC, CFE-CGC). Les syndicats demandent au patronat de reprendre le dialogue sur les salaires, rompu le 9 février.

Les grilles salariales dans le transport routier de marchandises (près de 330.000 salariés fin 2013) sont bloquées depuis 2012. Depuis, la totalité des minima conventionnels est passée, à l'exception d'un seul, sous le salaire minimum.
Blocage routier à Saint-Jory

 

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus