Des braqueurs jihadistes devant la cour d'assises de Haute-Garonne

© AFP
© AFP

Deux braqueurs poursuivis pour une tentative de vol à main armée près de Toulouse devront également s'expliquer devant la cour d'assises spéciale sur leur voyage en Syrie. Lors de l'enquête sur les braquages, les policiers ont trouvé des photos sur laquelle l'un d'eux tient une tête décapitée.

Par Juliette Meurin

Ils ont 21 et 22 ans et étaient jugés avec 3 autres jeunes devant la cour d'assises de Haute-Garonne pour tentative de vol à main armée près de Toulouse. Les faits remontent au mois de Décembre 2013, Mounir et Rodrigue ont tenté de braquer une supérette à Launaguet.

Pour ces faits, ils ont été condamnés ce mercredi à 13 et 14 ans de prison mais leur arrestation a également permis de découvrir qu'ils avaient été en Syrie entre Mai et Août 2013. 

Une photo prise sur place et trouvée par les enquêteurs les montre, en habit militaire, arme à la main, devant des drapeaux noirs avec des inscriptions en langue arabe. Sur une autre photo, l'un d'eux tient à bout de bras une tête décapitée.
Ils devront s'expliquer sur ce voyage en Syrie devant la cour d'assises spéciale de Paris.

Sur le même sujet

Les + Lus