Des chercheurs toulousains découvrent une hormone qui aidera à muscler les seniors

L'exercice favorise la création d'apéline qui permet de restaurer les capacités musculaires / © Bern Thissen Maxppp
L'exercice favorise la création d'apéline qui permet de restaurer les capacités musculaires / © Bern Thissen Maxppp

Cette hormone existe dans les muscles, c'est l'apeline. Les travaux de ces chercheurs toulousains permettent d'envisager cette hormone pour traiter la diminution des capacités musculaires chez les seniors. 

Par Michel Pech

Les chercheurs de l'INSERM, de l'Université Toulouse III-Paul Sabatier et du Gérontopôle du CHU de Toulouse pourraient avoir trouvé, au sein même des muscles, un allié de taille dans la lutte contre la diminution, liée à l'age, des capacités musculaires (sarcopénie). 
 
Aide au diagnostic
Jusqu'à présent, il était extrêmement difficile de diagnostiquer la sarcopénie. L'étude de la diminution en quantité de l'hormone découverte favorisera un diagnostic précoce.

Exercice nécessaire
Les chercheurs ont également découvert que l'apeline, produite par la contraction des muscles au cours de l'exercice, semble capable de maintenir, voire même de restaurer les capacités musculaires.

L'apeline en traitement, c'est pour quand ?
Des test ont été réalisés sur des souris. Les chercheurs ont constaté qu'en les traitant avec cette hormone, les capacités musculaires de l'animal s'amélioraient.
Des essais cliniques seront menés à partir de 2019 par le Gérontopôle du CHU de Toulouse.

Reportage de Luc Truffert :
L'apeline : l'hormone qui permet de faire reculer la fonte musculaire chez les séniors

Sur le même sujet

Baillargues : fermeture d’un des passages à niveau les plus dangereux de France

Les + Lus