Coronavirus : à Toulouse, la Poste s'adapte face à l'augmentation des colis en période de confinement

Face à l'épidémie de coronavirus, la Poste a revu à la baisse les jours de distribution du courrier. Mais en cette période de confinement, elle doit faire face à une importante augmentation des colis, liés à la vente en ligne. Exemple dans une plateforme toulousaine.

Dans cette plateforme de colis de Toulouse, les paquets se sont multipliés ces derniers temps, avec le confinement.
Dans cette plateforme de colis de Toulouse, les paquets se sont multipliés ces derniers temps, avec le confinement. © X.Marchand/FTV
Face à l'épidémie de Covid-19 la Poste a dû s'adapter. A Toulouse, les horaires d'ouvertures des bureaux de poste ont été restreints et la distribution du courrier est désormais concentrée sur 4 jours. Mais dans les plateformes de traitement des colis, c'est l'effervescence. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, tout le monde n'a pas fait le choix d'attendre la fin du confinement pour se faire livrer ses commandes en ligne. Elles semblent même en forte augmentation.

Des milliers de colis à trier

Dans cette plateforme toulousaine, des milliers de paquets sont triés, péparés et chargés. Les livreurs, qui s'affairent dès 5h30, constatent une augmentation de 100 à 200% des colis.

"On met tout en oeuvre, franchement, on se démène pour livrer le maximum de colis mais c'est vrai qu'on a un apport nettement supérieur à la normale" témoigne Laurie Battimanza, factrice, en chargeant son utilitaire. 
 

Une organisation revue

Pour éviter que les agents soient tous en même temps sur le site et respecter les mesures de protection obligatoires, l'organisation de la plateforme a été revue, explique Nicolas Marcerou, le chef d'équipe.
Les équipes ont été réorganisées pour traiter les colis.
Les équipes ont été réorganisées pour traiter les colis. © X.Marchand / FTV
De deux brigades, la plateforme est passée à trois. "On commence le matin à 5h30 avec une brigade qui laisse ensuite la place à une autre à 7h00" explique-t-il, "et celle de 7h00 laisse la place à une brigade à 9h00. On a divisé nos effectifs en 3 avec des horaires différents et deux distributions et deux préparations ensuite sur l'agence". 
Des intérimaires ont également été recrutés pour renforcer les équipes. 
 

Des tournées chargées mais des colis réceptionnés

Les tournées de Laurie Battimenza sont chargées : plus de 150 colis à distribuer sur un large périmètre de l'agglomération toulousaine. Mais le confinement a au moins un avantage pour la jeune factrice : elle sonne rarement dans le vide puisque de nombreux clients sont chez eux en ce moment. "Il y a moins de colis en instance et la livraison est très agréable" dit-elle, "pour les gens, le fait d'avoir leur colis tout de suite et de ne pas avoir à aller le chercher au bureau de poste, c'est quand même plutôt un bon point."
Cette cliente, qui vient de récupérer son paquet les mains gantées, est bien d'accord : "on compte sur eux", dit-elle sur le pas de sa porte. "Je les félicite pour ce qu'ils ont mis en place parce qu'on sait que c'est pas évident avec ce virus, qu'il faut se protéger".
 

Et la posibilité d'envoyer des colis sans sortir de chez soi

Pour les personnes dans l'impossibilité de sortir de chez elles, il existe aussi un service d'envoi des colis à domicile. Il suffit de placer son paquet pré-affranchi dans sa boîte aux lettres et c'est le facteur qui se charge de l'envoi.

Voyez le reportage à Toulouse de Sophie Pointaire et Xavier Marchand :
Coronavirus : à Toulouse, la Poste s'adapte face à l'épidémie de colis pendant le confinement
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter