Créé à Toulouse, le restaurant l'Entrecôte fête les 60 ans d'une saga à succès

Publié le Mis à jour le

Le 2 avril 1962 le premier restaurant l'Entrecôte ouvrait ses portes à Toulouse. 60 ans plus tard, la famille Gineste de Saurs est toujours aux commandes de cet établissement à succès et de cinq autres du même nom.

Une enseigne jaune et noire. Une sauce dont la recette reste secrète. Et une file d'attente interminable 7 jours sur 7. 

L'Entrecôte se distingue des autres restaurants toulousains.

Une formule révolutionnaire 

Il y a 60 ans, Henri Gineste de Saurs crée cet établissement avec une idée révolutionnaire à l'époque : proposer une formule unique. 

"Mon grand-père a eu une idée hors du commun. Cela contrastait totalement avec la restauration de l'époque. Même le Mac Do et son Big Mac sont arrivés 20 ans plus tard", souligne Thomas de Roaldes, petit-fils du fondateur et aujourd'hui directeur général de l'Entrecôte. 

Très vite le faux-filet, frites et sauce onctueuse sont un succès. Le restaurant fait des petits. Bordeaux, Montpellier, Nantes, Lyon et même Barcelone. L'enseigne jaune et noire s'exporte un peu partout en France et même à l'étranger. 

A Toulouse, le restaurant devient même une institution. Impossible de s'y attabler sans patienter au préalable dans la longue file d'attente. 

Un succès qui ne se dément pas et s'illustre en quelques chiffres. 

L'Entrecôte c'est : 

  • Une tonne de viande écoulée chaque semaine.
  • 2,8 tonnes de pommes de terre épluchées du lundi au dimanche.
  • 13 kilomètres parcourus chaque jour par les serveurs.
  • 250 places assises.
  • 250 000 clients par an.  

Une sauce mystère

Le succès de l'Entrecôte repose aussi sur sa sauce quasi légendaire. France 3 Occitanie a tenté de percer le mystère de cet appareil mais sans succès. Le petit-fils du fondateur n'a pas souhaité nous dévoiler sa recette.

" On aime bien jouer sur cette recette mystère. Les ingrédients de notre fameuse sauce il n'y a que mon grand-père, mon cousin, mes frères, ma mère et moi-même qui les connaissons" s'amuse Thomas de Roaldes. 

Une fermeture exceptionnelle pour les 60 ans 

Une « journée spéciale » est organisée à l’occasion de cet anniversaire, samedi 2 avril 2022. Le restaurant qui ne désemplit pas généralement, fermera exceptionnellement ses portes ce jour-là, afin de célébrer l’événement « en privé ».

La direction a en effet prévu de « réunir toutes les personnes qui ont contribué depuis 60 ans à l’évolution du restaurant ».

Ses collaborateurs bien sûr, mais aussi d’anciens salariés, les fournisseurs et autres prestataires… Plus de 300 invités seront de la partie. Une façon pour l’enseigne toulousaine de « remercier ceux qui ont participé à l’essor » de cette adresse familiale devenue une véritable success-story.