• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Décès à Toulouse d'un homme dans le coma depuis une agression

© Archives France 3 Midi-Pyrénées
© Archives France 3 Midi-Pyrénées

Un homme de 28 ans est mort dimanche à Toulouse après quatre jours de coma consécutifs à un coup à la tête lors d'une altercation et la mise en examen de son agresseur présumé devrait donc être requalifiée dans les prochains jours,

Par SC+AFP

L'altercation entre des jeunes gens du quartier de Bagatelle a eu lieu mercredi soir, dans la rue, la mère d'un des protagonistes ayant été insultée par un autre.
Selon les premiers éléments de l'enquête, il n'y a pas réellement eu de bagarre mais un échange d'invectives: un seul coup - de pied - a été porté à la tête de la victime qui a ensuite lourdement chuté.
L'agresseur présumé, un homme de 26 ans qui n'était pas connu des services de police, a été arrêté rapidement, mis en examen vendredi soir pour "violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours" et incarcéré.
Selon le quotidien La Dépêche du Midi, la victime était un père de famille de 28 ans et sa mort a été officialisée dimanche matin à l'hôpital Purpan.
A la suite du décès, la juge d'instruction en charge du dossier devrait requalifier les faits pour lesquels l'agresseur est poursuivi "dans les prochains jours" a
estimé le procureur de la République de Toulouse Michel Valet.
Il est probable que le suspect soit poursuivi pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner",  a-t-on ajouté de même source.
Les conséquences en sont potentiellement lourdes. Il s'agit d'un crime passible d'une peine de 15 ans de réclusion criminelle selon le code
pénal, alors que les violences ayant entraîné une incapacité totale de travail pendant plus de huit jours sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende.

Sur le même sujet

Lozère : le lac de Villefort pollué par des algues toxiques

Les + Lus