• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Deux autres prêtres condamnés pour pédophilie dans le diocèse de Toulouse

Monseigneur Le Gall, archevêque de Toulouse / © Pascale Lagorce / France 3 Midi-Pyrénées
Monseigneur Le Gall, archevêque de Toulouse / © Pascale Lagorce / France 3 Midi-Pyrénées

Quatre jours après la révélation par Mediapart de la condamnation d'un prêtre du diocèse de Toulouse pour viol sur mineur, l'Archevêque de Toulouse, Monseigneur Le Gall, tenait ce mardi une conférence de presse. Il a révélé d'autres cas de prêtres pédophiles dans le diocèse.

Par Laurence Boffet

Quelques jours après que Mediapart ait révélé que Dominique Spina, le prêtre de l'ensemble pastoral de Fronton-Bouloc-Castelnau avait été condamné en mai 2006 à Tarbes pour le viol d'un lycéen de 16 ans en 1993, l'Archevêque de Toulouse s'est exprimé ce mardi matin devant la presse. Il est longuement revenu sur le cas du père Spina, avant de révéler que deux autres prêtres du dicoèse avaient également fait l'objet de condamnations par le passé.

Dominique Spina, relevé de ses fonctions

Dominique Spina, un ancien aumônier de Pau, avait été condamné en mai 2006 en appel à Tarbes à cinq ans de prison dont un avec sursis pour le viol d'un lycéen de 16 ans en 1993. Il était alors prêtre du diocèse de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Il officie depuis 2009 comme seul prêtre de l'ensemble pastoral de Fronton-Bouloc-Castelnau, qui regroupe sept clochers près de Toulouse. Monseigneur Le Gall a souligné que le prêtre avait effectué sa peine et exprimé à de nombreuses reprises son regret et que lui-même avait accepté de lui confier "une charge paroissiale limitée", tout en mettant en place "des normes de vigilance, de prudence et de surveillance". Un dispositif plus strict selon Monseigneur Le Gall que la décision de la justice : "je lui ai interdit tout ministère auprès de mineurs". Mais le prêtre de Fronton a demandé à être relevé de sa charge "impossible à exercer dans le contexte actuel" . "Il m'a demandé à en être relevé : c'est la seule solution contre la méfiance ou le soupçon généralisé. J'ai accepté son retrait et je vais réfléchir à une nouvelle situation pour lui. Elle ne devra permettre aucun contact direct ou indirect avec des jeunes". 

Deux autres prêtres condamnés dans le diocèse de Toulouse

Selon Monseigneur Le Gall, il y aurait deux prêtres condamnés pour pédophilie dans le diocèse de Toulouse. Le premier l'a été en 1998 pour atteinte sexuelle sur mineurs de moins de 15 ans. Il a effectué sa peine et a l'obligation judiciaire de s'abstenir de tout travail avec l'enfance et la jeunesse. Et Monseigneur Le Gall l'affirme, "ce prêtre est retiré et n'a aucun contact direct ou indirect avec des enfants".  
Le second a été condamné à 18 mois d'interdiction d'exercice auprès des jeunes pour avoir fréquenté des sites pédopornographiques. Il est aujourd'hui placé dans "un ministère non paroissial, auprès d'adultes uniquement" mais le cadre de son logement ayant été modifié dernièrement pouvant "permettre des contacts indirects avec les enfants", Monseigneur Le gall indique avoir fait procéder à son déménagement.

D'autres signalements dans le diocèse

Par ailleurs, Monseigneur le Gall a indiqué avoir reçu d'autres signalements dans le diocèse sans donner davantage de précisions : "nous sommes en train de recevoir la parole des victimes que nous accompagnerons dans les démarches qu'elles entreprendront".

Voir ici le reportage de Pascale Lagorce et Jean-Luc Pigneux:
Réaction de l'Eglise de Toulouse
On attendait ce mardi les explications de Monseigneur Le Gall sur le cas d'un curé de son diocèse condamné pour viol sur un mineur de 16ans en 1993... Explications qui sont bien arrivées, mais l'archeveque de Toulouse a finalement profité de l'occasion pour révéler à la presse 2 autres cas de prêtres pedophiles.  - Pascale Lagorce / Jean-Luc Pigneux


Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus