• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Deux personnes en garde à vue à Toulouse après une manifestation féministe qui dégénère

© France 3 Midi-Pyrénées
© France 3 Midi-Pyrénées

Deux femmes ont été placées en garde à vue samedi soir à Toulouse à la suite de dégradations, de vols et d'incidents avec les forces de l'ordre après la manifestation organisée dans le cadre de la journée mondiale contre les violences faites aux femmes, a-t-on appris de source judiciaire.

Par VA.

Ambiance tendue samedi soir dans le centre de Toulouse en fin de journée mondiale contre les violences faites aux femmes. 

Plusieurs collectifs avaient appelé à une marche non mixte.

Une petite centaine de militantes féministes, partie du monument aux morts de la place Saint-Aubin s'est rendue allées François Verdier, puis place Wilson, et enfin rue Bayard et palce du Capitole.

Sur leur passage, des vitrines ont été brisées, des tampons hygiéniques jetés, des tags inscrits, des voitures rayées, et des passants et des policiers insultés.

La police a fait usage de gaz lacrymogènes. Un fonctionnaire a été blessé et deux manifestantes de 30 et 32 ans interpellées pour dégradation de commerces.

Une enquête de la sûreté départementale a été ouverte.

De source judiciaire, les deux personnes interpellées devaient être libérées dans la soirée et seront convoquées ultérieurement pour se voir signifier une amende pénale.

Dans l'après-midi de samedi, à Toulouse, une stèle à la mémoire des femmes victimes de violences avait été dévoilée en présence de la maman d'une jeune fille décédée après avoir reçu des coups portés par son compagnon,

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus