Un dispositif indépendant installé pour mesurer les nuisances sonores de l'aéroport de Toulouse-Blagnac

Pour répondre aux inquiétudes des riverains, le conseil départemental de la Haute-Garonne et la Région ont décidé de mettre en place des capteurs sonores autour de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Objectif : surveiller les nuisances et transmettre les données mesurées en toute transparence.
Des capteurs sonores "indépendants" vont être installés autour de l'aéroport de Toulouse-Blagnac.
Des capteurs sonores "indépendants" vont être installés autour de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. © PASCAL PAVANI / AFP
"L'exaspération" des riverains mais aussi "leur inquiétude quant à l’impact de l’exposition au bruit sur leur santé" alors que le trafic aérien de l'aéroport de Toulouse-Blagnac ne cesse de s'intensifier, en particulier la nuit, ont convaincu le département de la Haute-Garonne et la Région de la nécessité d'installer des capteurs sonores. Ce dispositif indépendant de mesure sera mis en service courant 2020.
 

Renforcer la surveillance

Les collectivités veulent renforcer la surveillance des nuisances sonores en mesurant le bruit sur des zones actuellement non couvertes. Ces mesures seront mises à la disposition du public via une plateforme de consultation en temps réel des données.
Dans un communiqué commun, le conseil départemental et la Région Occitanie évoquent les inquiétudes des riverains et indiquent que ces derniers "n'ont plus confiance" dans le système actuel de mesure du bruit aérien, le système "Sentinelle" opéré par l'aéroport de Toulouse-Blagnac lui-même. "Après analyse des données de mesure, les associations de riverains de l’aéroport ont mis en lumière des défaillances" soulignent-ils.
 

De nouvelles trajectoires à l'étude

Les collectivités disent vouloir "contribuer à construire un transport aérien durable, prenant en compte les enjeux économiques de l'aéronautique en Occitanie et en Haute-Garonne sans compromettre la qualité de vie de ses habitants". Leur décision intervient alors que la mise en place de nouvelles trajectoires des avions est à l'étude pour réduire les nuisances de l'aéroport.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vente de l'aéroport toulouse-blagnac économie transports transports aériens société