Edouard Philippe en Haute-Garonne : du Capitole au Comminges en passant par le Mirail

© Laurent Dubois/France 3 Midi-Pyrénées
© Laurent Dubois/France 3 Midi-Pyrénées

Du Capitole au Comminges en passant par le quartier du Mirail, le premier ministre visite la Haute-Garonne au pas de charge. 
Edouard Philippe a signé un contrat de maitrise de la dépense locale avec la métropole et pris du temps avec des retraités. Il a aussi évité des manifestants.

Par Juliette Meurin

Le premier ministre a commencé sa journée dans le quartier du Mirail, à Toulouse où se tenait un forum emploi des quartiers et développement économique.
Interpellé dans la rue par une retraitée qui se plaignait de la belle "claque" prise en raison de l'augmentation de la CSG (Contribution Sociale Généralisée), il a invité la toulousaine à venir le voir à Paris avec sa feuille d'impôt.
Dans ce quartier dit sensible victime de nombreux problèmes notamment de mal logement, de chômage et de drogue, le chef du gouvernement a vanté "l'investissement dans les personnes" plutôt que la seule "distribution monétaire".

Edouard Philippe a profité de ce déplacement dans la région toulousaine pour signer avec la métropole un contrat de maîtrise des dépenses locales.
Un dispositif d'une durée de trois ans qui doit s'appliquer à 322 des plus grandes collectivités de France et qui engage ses signataires à limiter la hausse de leurs dépenses de fonctionnement à 1,2% par an sauf dérogation.

Le premier ministre invité à déjeuner au conseil départemental de Haute Garonne a évité une manifestation qui rassemblait environ 200 personnes opposées à la politique du gouvernement.

Une manifestation l'attendait aussi dans le Comminges où il visitait une maison de retraite.

Voir le reportage de Bruno Frédiani et Frédéric Desse.

Ce vendredi 8 juin, Edouard Philippe est attendu à Colomiers avec la ministre du travail pour visiter une entreprise sous traitante aéronautique. Il doit également se rendre au centre de détention de Muret où il sera question de la réinsertion par l'emploi.

Sur le même sujet

Montpellier Danse : Valérie Leroux, créatrice sonore

Les + Lus