• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Elections européennes : l'affichage sauvage sanctionné par la ville de Toulouse

Tous les supports sont la cible des colleurs d'affiches. / © France 3 Occitanie
Tous les supports sont la cible des colleurs d'affiches. / © France 3 Occitanie

L'affichage sauvage est le lot de toute élection. Les européennes ne font pas exception. L'occasion de rappeler qu'à Toulouse, ces actes délictueux sont sanctionnés. 

Par Marie Martin

Les espaces d'expression sont-ils suffisants, en période d'élections ? Il faut croire que non, tant les murs se couvrent d'affiches électorales, à chaque élection.

Cet affichage sauvage n'est pas du goût du tous, à commencer par les riverains. Mais les municipalités ont elles aussi leur mot à dire. Toulouse, par exemple, est l'une des villes de France à agir. La municipalité ne se contente pas d'envoyer ses agents du service de nettoyage, elle relève les délits.
Et adresse la facture aux contrevenants, en l'occurrence les partis qui s'affichent n'importe où. 

Lors des dernières élections législatives, la ville de Toulouse avait facturé 30 000 euros pour affichage électoral illicite.

Voir le reportage d'Amy McArthur et Manon Bazerque, de France 3 Occitanie : 
 
Elections européennes : l'affichage sauvage sanctionné par la ville de Toulouse


 

Sur le même sujet

Hérault : mobilisation contre la fermeture partielle du bureau de poste de Saint-Georges d'Orques

Les + Lus