En Occitanie, la vie de château ne connait pas la crise Covid

Publié le Mis à jour le

En pleine crise sanitaire liée à la pandémie mondiale de Covid-19, la vente de châteaux en Occitanie a été très intense. Selon des agents immobiliers, le département du Lot est très prisé.

C’est un marché qui va très bien en ce moment” analyse en substance Trevor Leggett. Et pour cause : implantée dans plusieurs départements du territoire, son agence Leggett Immobilier propose en ce moment seize châteaux à vendre dans toute la région. Et il y a encore beaucoup de belles propriétés en Occitanie”, assure l’homme d’affaires d'origine britannique. 

2021, une “année record” 

Malgré la pandémie mondiale de Covid-19, le secteur de la vente de châteaux n’a pas connu de crise dans la région, explique Trevor Leggett. Ce Britannique installé depuis 30 ans en France a fondé il y a plusieurs années Leggett Immobilier, une agence spécialisée dans la vente de biens de prestige. Ma cheffe de vente m’a même dit qu’elle a fait une année record en 2021”. 

On avait un château en vente depuis six ans. Il y a avait énormément de travaux de rénovation à faire. On l’a vendu l’an dernier à 2 millions d’euros

Trevor Legget, agent immobilier Leggett Immobilier

Un constat que partage Eric Carmié. Lui aussi, il s’est spécialisé dans la vente de châteaux, de biens et monuments historiques. “L’année 2021 a été complètement folle. En huit ans, je n’ai jamais vu ça. On avait à peine le temps de publier une annonce que la vente était conclue”. Selon lui, certains biens sont partis "au bout d’une semaine ou quinze jours”. Ce passionné d’histoire médiévale qui vend des châteaux dans l’Aveyron ou les Cévennes confirme : “les ventes ont été dopées par la crise sanitaire”.

Les châteaux du Lot plébiscités

En Occitanie, c’est le département du Lot qui enregistre le nombre le plus important de ventes, remarquent les deux experts. “Ce département est très attractif. Les biens ne restent pas en vente très longtemps, ils partent très rapidement”, fait savoir Eric Carmié. 

Pour faire face à une demande croissante, c’est d’ailleurs dans ce département que Trevor Leggett a prévu d’ouvrir une nouvelle agence immobilière. “Nos équipes reçoivent beaucoup de demandes dans cette zone, donc on va bientôt s’implanter à Montcuq”. 

Paysages d’exception, patrimoine médiéval, architecture rurale : Trevor Leggett et Eric Carmié vantent les atouts du département qui font mouche auprès de leur clientèle.

Vers une pénurie de biens ?

Face à cette dynamique, les châteaux mis en vente pourraient connaître une pénurie. En plus d’un site d’annonces en ligne, Eric Carmié a lancé la plateforme “Châteaux pour tous”, où il tente de mettre en relation vendeurs et acheteurs. Il collabore avec plus de 40 agences immobilières en France.

Certaines pouvaient proposer jusqu’à 120 biens à la vente durant l’été 2021. À l'automne tout était vendu". Malgré ce rythme soutenu, le professionnel rappelle que “certains châteaux doivent subir des rénovations conséquentes” longues et onéreuses avant de pouvoir être vendus. Ce qui laisse assez de temps permet de renouveler le parc immobilier. 

“La région compte encore beaucoup de belles propriétés”, rassure Trevor Leggett qui ne croit pas non plus à un arrêt des ventes faute de biens disponibles. “Mes clients sont encore nombreux. Ils sont Belges, Britanniques et ils cherchent à acheter des biens isolés de qualité avec une belle vue”, détaille Trevor Leggett qui assure que “le rêve de venir habiter dans le rural en France est plus fort que jamais”.