• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Fermeture de la piscine Ancely à Toulouse, colère des utilisateurs

Piscine Ancely / © Karine Pellat / France 3 Midi-Pyrénées
Piscine Ancely / © Karine Pellat / France 3 Midi-Pyrénées

La piscine Ancely à Toulouse sera fermée tout l'été. La décision a été prise par la mairie à quelques semaines de l'ouverture. Les  bassins doivent être réhabilités et le coût estimé  est de plus de deux millions d'euros. Les associations de riverains demandent un rendez-vous à la municipalité.

Par Pascale Lagorce

La piscine Ancely à Toulouse restera fermée tout l'été. La décision a été prise par la nouvelle municipalité et elle a été annoncée il y a quelques jours à la grande surprise des riverains et des associations de quartier. Le propriétaire de cette piscine, la société HLM des chalets, l'a découvert dans la presse. Elle a cédé la concession de la piscine Ancely à la mairie de Toulouse dans les années soixante.

Cette piscine au coeur du quartier Ancely est le lieu de rendez-vous des habitants chaque été mais les deux bassins doivent être rénovés. Le coût des travaux (plus de deux millions d'euros) est trop important pour la mairie au regard de la faible fréquentation.

115 personnes par jour en moyenne

Cette piscine, vieille de 45 ans, est essentiellement fréquentée par les riverains et le personnel de l'hôpital Purpan. En moyenne chaque été, il y a 115 entrées payantes par jour. Trop peu pour engager sa rénovation, selon la municipalité. Pour les utilisateurs et les associations de quartier, l'argument ne tient pas.

Une demande de rendez-vous a été envoyée au maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc. Les habitants du quartier Ancely sont prêts à se mobiliser pour sauver leur piscine. Au total à Toulouse, il y a 13 piscines (dont celle d'Ancely), une discussion globale sur l'avenir de tous les bassins toulousains est prévue à l'automne prochain.

Vidéo : Reportage Karine Pellat et Thierry Villeger
Fermeture de la piscine Ancely à toulouse, colère des utilisateurs

 

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus