Fronton : sale temps pour les viticulteurs

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Frechinos

Dans les vignobles du Frontonnais, les viticulteurs craignent une saison catastrophique. Les intempériés empêchent la pollinisation des grains de raisin. Sans amélioration météorologique, les récoltes pourraient être dévastées. 

Marc Panavayre se sent totalement impuissant. Depuis 7 semaines, cet agriculteur voit la pluie, la grèle et le vent malmener ses vignes. Aujourd'hui le constat frole la catastrophe. "Les grappes en pleine floraison perdent leur grains, alors qu'ils devraient rester accorcher et grossir", se désole le vigneron. 
Un phénomène que l'on appelle la coulure physiologique. Son origine : une météo trop humide qui empêche le transport aérien du polen. Sa conséquence :  les futurs grains de raisin ne sont pas fécondés et pourrissent. Une grappe de 200 grains peut ainsi se retrouver avec seulement une quarantaine de fruits. 

Le triste de souvenir de 1992


C'est ce qui s'était passé en 1992 dans les vignobles du Frontonnais. Les 9/10ème de la récolte avait ainsi été anéantis. 
Seule une amélioration nette du temps pourrait éviter qu'une telle situation se produise à nouveau. 


Les récoltes sont menacées dans les vignobles de Fronton.