La gare SNCF de Toulouse Matabiau bloquée par des handicapés qui en dénoncent les conditions d'accessibilité

© Th. Gausserand
© Th. Gausserand

Une dizaine de personnes en fauteuil roulant du "Collectif Inter Associatif du Handicap 31" a bloqué le trafic ferroviaire mercredi à la mi-journée en gare de Toulouse Matabiau pour dénoncer ses conditions d'accessibilité aux personnes à mobilité réduite et aux personnes handicapées

Par Vincent Albinet

Nouvelle opération commando ce mardi à la mi-journée du "Collectif Inter Associatif du Handicap 31" (CIAH 31). Objectif : la gare Matabiau de Toulouse dont il dénonce les conditions d'acessibilité aux personnes à mobilité réduite et aux handicapés.

Une dizaine de personnes, la plupart en fauteuil roulant, a occupé les voies ferrées, retardant notamment le TGV à destination de Paris.
© Th Gausserand
© Th Gausserand

Après l'intervention de la police, les manifestants ont distribué des tracts dans la gare.

"Impossible de rejoindre le métro depuis la gare à cause d’un élévateur PMR (personne à mobilité réduite) quasiment toujours en panne, et quand il fonctionne il faut maintenir la pression sur le bouton d’appel et de cabine, ce qui est inadapté à nombre de personnes en fauteuil roulant manquant de forces dans les membres supérieurs, et impossible de se faire aider d’un tiers dans la cabine sous peine de dépasser le poids maximum. Ce qui oblige les personnes en fauteuil roulant à sortir de la gare et à faire un gros détour par l’extérieur pour aller prendre le métro à Marengo", expliquent-t-ils.

"Et pour rejoindre les nouveaux quais de la gare pour prendre un TER, quais équipés d’ascenseurs, quais où le train est accessible de plain-pied, il reste le problème du contournement de six marches entre 2 souterrains où là aussi nous sommes bloqués par un élévateur très souvent en panne et trop petit pour nombre de nos fauteuils. Seule solution alternative, devoir réserver un accompagnement au moins 48 heures à l’avance, arriver 1/2h à l’avance minimum, pour circuler accompagnés dans des souterrains interdits au public", poursuivent les manifestants.


"La SNCF, qui sait pourtant trouver de l’argent quand il s’agit de faire bâtir une gare fantôme comme celle de Sud de France à côté de Montpellier, s'indigne Odile Maurin, présidente de l'association Handi-social, se révèle incapable de budgéter et de réaliser les travaux rapidement pour permettre aux personnes en situation de handicap, notamment moteur, de circuler dans la gare de manière plus autonome".

Et de prévenir la SNCF, dont elle espère une réaction du président Guillaume Pépy: "tant que que Matabiau, gare de la 4e ville de France sera inaccessible en autonomie aux PMR et personnes handicapées, nous paralyserons le trafic SNCF comme vous nous paralysez".

La SNCF a pour sa part indiqué que des travaux seraient réalisés dès l'an prochain, notamment le remplacement d'un élévateur par une rampe d'accès. La gare de Toulouse Matabiau étant "prioritaire", d'autres travaux, de grande ampleur et nécessitant notamment l'interruption de la circulation des trains, seront réalisés pour mise en service en 2024.  

Le collectif CIAH 31 avait déjà bloqué le 22 août un convoi de pièces de l'Airbus A380 à hauteur de la commune de l'Isle-Jourdain. La quinzaine de personnes présentes, dont certaines en fauteuil roulant, protestaient contre la loi Elan : ils avaient demandé au président d'Airbus Group, Tom Enders, de faire pression sur le gouvernement pour retirer une disposition du projet de loi réduisant le nombre de logements accessibles aux personnes handicapées dans les constructions neuves.


Voir la vidéo publiée sur le compte facebook d'Odile Maurin :



 

Sur le même sujet

Lozère : la récolte des châtaignes au Castanet en Cévennes

Les + Lus